Affichage environnemental des produits de consommation

Le 06 décembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
160 entreprises retenues par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement testent l’affichage environnemental. L’objectif est de responsabiliser le consommateur dans son acte d’achat en lui apportant l’information sur l’empreinte environnementale du produit.

Du 1er juillet au 31 décembre, l’expérimentation porte sur l’affichage des informations indiquant les performances environnementales de certains produits. Les entreprises retenues sont représentatives des différents secteurs d’activités commerciales du territoire national (alimentation, boisson, hygiène, habillement, mobilier, électroménager…).
Les informations reposent sur des critères étendus du produit et de son emballage. Il prend en considération l’impact environnemental d’un produit et plus largement le changement climatique : la quantité d’émission de CO² émis, l’impact sur la qualité de l’eau, la consommation d’énergie et des ressources naturelles. Les informations indiquent les différents critères du cycle de vie du produit. Cet affichage implique les différents acteurs des divers circuits de distribution : producteurs, distributeurs et consommateurs.

 etiquette TE     afichage-environnemental       WidgetAER

Tous impliqués.
• Les producteurs collectent les informations nécessaires (matière première, transformation, transport…) et les traduisent en indicateurs environnementaux.
• Les distributeurs rassemblent toutes les informations collectées auprès des fabricants. Les données réglementaires doivent être fournies pour la totalité des produits. L’étiquetage de l'affichage réglementaire doit être lisible et compréhensible par le consommateur.
• les consommateurs ont les informations leur permettant de choisir de façon responsable.

Cet affichage environnemental pourrait être étendu début 2013. La ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté le 3 octobre dernier les différentes étapes de l’évaluation de cette expérimentation dans une mise en perspective d’une généralisation.

Décryptage :
• Les entreprises industrielles et les distributeurs sont contraintes à communiquer davantage sur la nature de leurs produits et l’impact sur l’environnement.
• Les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés au développement durable et ils sont de plus en plus nombreux à l’intégrer dans leur comportement d’achat. Ils attendent d’avoir les informations nécessaires pour faire leur choix de façon raisonnée.

Pour en savoir plus : L'étiquetage environnemental arrive dans les rayons

A lire également

Challenge du Commerce : promouvoir et récompenser les commerçants dynamiques.

Le 18/11/2016

Le Challenge du Commerce et des Services est une occasion de mettre en lumière l’activité des commerçants, des prestataires de services, et des unions commerciales.

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).