Recette minimaliste chez Fleury Michon.

Le 06 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Fleury Michon franchit également le cap du «comme à la maison» avec sa nouvelle gamme, Les 5 Essentiels, apparue il y a quelques jours en linéaires.

Five Fleury MichonCette gamme propose des plats cuisinés à base de viande ou de produits de la mer.

  • Blanc de poulet et pommes de terre grenaille persillées ;
  • Porc aux échalotes et purée de pommes de terre ;
  • Petites Saint-Jacques et linguines en persillade ;
  • Merlu concassé de tomates tagliatelles au basilic.

Les recettes à base de viande affichent un prix de 4€60, celles à base de poisson se vendent 4€75 le plat.

 

Five FMChacune des recettes est composée de 5 ingrédients bruts, rigoureusement sélectionnés, simplement rehaussés d’épices et sans sauce.

Le packaging, en rupture avec une boîte carrée, met en exergue chacun des ingrédients à l’état brut. La photo du produit fini apparaît en face principale ; chacune des cinq autres faces est entièrement dédiée à l’un des ingrédients racontant l’histoire d’un merlu, d’une pomme de terre ou d’un filet de poulet…

 

Montrer, sur le packaging, les ingrédients mis en avant dans la recette : une tendance qui s’affirme.

Aujourd’hui, plus de sept décisions d'achat sur dix sont prises face au rayon, sur le lieu de vente. De plus le temps consacré à l'achat, notamment celui consacré au processus de décision, est de plus en plus court. Les produits doivent donc séduire dés le premier coup d’œil. Des photos qui magnifient les ingrédients seraient plus efficaces qu’une simple dénomination ?

Outre les photos, une dénomination simple et efficace.

chiffre 5 (1)chiffre 5 (2)chiffre 5 (3)

Cinq, un chiffre évocateur…

Ce chiffre est largement exploité.

Sur le terrain de la nutrition, le PNNS a su imposer ses recommandations de « 5 fruits et légumes par jour ».

 

chiffre 5 (4)

« 5 » est également employé pour évoquer la naturalité. Häagen-Dazs surfe depuis 2009 sur la tendance du clean label avec sa gamme « Five ». Five, c’est un retour aux basiques que suit également aujourd’hui Fleury Michon.

Un soucis de transparence, de désindustrialisation…Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ?

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.