Rennes Métropole signe un plan d'aide pour le développement de la mobilité décarbonée

Le 30 septembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après avoir signé, en 2010, la charte nationale pour le déploiement d’infrastructures de charge pour les véhicules électriques, puis une convention de partenariat avec la Région et PSA pour expérimenter de nouveaux usages des véhicules électriques, Rennes Métropole vient de signer un plan d’aide pour le développement de la mobilité décarbonée.

Ce plan d’aide se décline en trois points :

1 - Aide à l’acquisition ou la location de véhicules électriques (VE) ou hybrides rechargeables (VHR).

Les bénéficiaires de cette aide sont d’une part les communes de Rennes Métropole, et d’autre part les entreprises privées et publiques. Les particuliers, les collectivités locales hors Rennes Métropole et les services d’Etat en sont donc exclus.

Rennes Métropole versera une aide de 2000€ par véhicule aux collectivités locales, dans la limite d'un véhicule par tranche de 3500 habitants, et plafonnée à 10 véhicules maximum. Pour les entreprises, le montant de l’aide est conditionné aux effectifs : de 1000 à 2000 €. Le dispositif apporte aussi une aide dans le cadre des locations longue durée (> à 36 mois).

2 - Aide à l’installation de bornes de recharge

Les personnes morales de droit public ou privé qui investissent dans une borne de recharge lente ou accélérée localisée sur leur espace privé mais accessible au public pourront bénéficier de l’aide de Rennes Métropole, sous la condition que la tarification pratiquée pour la recharge soit cohérente avec celle pratiquée par la collectivité sur son domaine public.

L’aide apportée correspond à 20% du montant de l’investissement (coût d’acquisition et d’installation de la borne et frais de raccordement au réseau électrique), plafonnée à 1 000 € pour une borne « lente » ou « accélérée » et à 5 000 € pour une borne « rapide ». Un seul bénéficiaire ne pourra pas toucher plus de 30 000 €.

3 - Aide aux financements de projets de recherche et développement, d’investissement dans la mise au point de nouveaux produits et services liés à la mobilité décarbonée, ou d’expérimentation des nouveaux usages du véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Les modalités de soutien ainsi que l’intensité de l’aide attribuée seront définies au cas par cas. Il pourra s’agir de subventions ou d’avances remboursables.

A lire également

A l’aube d’une révolution des industries de la mobilité ?

Le 30/06/2017

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

La place de la voiture demain : l'équilibre difficile du secteur automobile

Le 09/06/2017

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L'institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé "Quelle place pour la voiture demain ?" et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse :-)

Dossier InOut 2018 - le meilleur des mobilités numériques

Le 02/06/2017

Rennes Métropole organise en 2018 un événement économique international qui rassemblera les professionnels du numérique et de la mobilité, et les usagers. Tous vivront l’expérience inédite d’inventer et de tester les mobilités de demain. Nous avons décidé de vous partager dans ce dossier permanent les éléments marquant de InOut 2018.