La SCOP, un modèle pérenne et innovant

Le 20 septembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Quels sont les points communs entre Moulin Roty, Chèque Déjeuner et les Aciéries de Ploërmel ? Ce sont toutes les trois des Scop (Sociétés Coopératives et Participatives), c'est-à-dire des sociétés commerciales (SA ou SARL) dont les salariés sont associés majoritaires avec au minimum 50 % du capital et 65 % des droits de vote...

Du profit à court-terme allié à la création de richesse à long-terme

En Scop, le partage du profit est équitable avec :

- une part pour le travail destiné à tous les salariés sous forme de participation ou d’intéressement.

- une part pour rémunérer le capital des associés salariés et associés extérieurs sous forme de dividendes. A noter qu’au départ d’un des associés, l’apport en capital est remboursé sans plus-value.

- une part pour pérenniser l’entreprise sous forme de réserves.

Ces réserves impartageables et définitives, en moyenne 40 à 45 % du résultat, ont pour vocation de consolider les fonds propres tout au long du développement de l’entreprise et de les transmettre aux générations futures.

Une gouvernance démocratique

Les grandes décisions – élection des dirigeants, répartition des bénéfices, orientations stratégiques, etc- sont débattues en assemblée générale, selon le principe coopératif « 1 salarié associé = 1 voix ».

La démocratie d’entreprise y est d’autant plus réelle qu’en moyenne 80 % des salariés présents dans leur Scop depuis au moins 2 ans en sont associés.

Contre l’idée reçue que tous les salariés sont les patrons de l’entreprise et que par voie de conséquence, la société est difficile à gérer, il est important de savoir que la direction assume pleinement son rôle au quotidien.

Les dirigeants élus en assemblée générale peuvent être recrutés en interne ou en externe en fonction des compétences requises.

La possibilité d’avoir des associés extérieurs

Dans une Scop, les salariés sont associés majoritaires ; toutefois, une Scop peut accueillir des associés extérieurs jusqu’à 49 % du capital et 35 % des droits de vote. Ces associés peuvent également investir en titres participatifs qui ne leur donnent pas de droit de vote, mais leur attribuent une rémunération plus forte, composée d’une partie fixe et d’un complément variable d’autant plus élevé que les résultats de l’entreprise sont bons.

Un développement significatif des Scop en Bretagne avec des résultats plus qu’encourageants

Les Scop adhérentes à l’Union Régionale des Scop de l’Ouest sont au nombre de 176 en Bretagne, soit une progression de 47 % en 7 ans. Elles représentent 2 356 emplois et couvrent de nombreux secteurs d’activité : BTP, industrie, artisanat de production, commerce et restauration, services intellectuels et culturels, services matériels.

Malgré la crise en 2010, 71 % des Scop de l’Ouest ont dégagé des résultats bénéficiaires et leur structure bilancielle reste solide ; l’ensemble des fonds propres (capital social et réserves impartageables) représentant 47 % du total du bilan pour l’exercice 2009.

Le taux de pérennité des Scop reste largement supérieur à celui des TPE-PME avec un taux de pérennité à 5 ans de 66 % pour les Scop contre 52 % pour les autres entreprises.

 

Pour plus d’informations

L’Union Régionale des Scop de l’Ouest : www.les-scop-ouest.coop

Transmettre une entreprise en Scop ou comment combiner «cession de son patrimoine professionnel» et «pérennité de l’activité et des emplois»

La SCIC, un outil innovant pour entreprendre autrement

A lire également

« Mes courses pour la planète » édition 2015, l'observatoire de la consommation responsable

Le 21/10/2015

A l'initiative de l’agence d’information Graines de Changement, cet observatoire de la consommation responsable 2015 fait un état des lieux sur cette consommation responsable en France avec mise en exergue des chiffres clés, tendances et évolutions...

La consommation alternative se cherche

Le 12/10/2015

Les usages alternatifs à la consommation courante semblent séduire les français, mais le nombre des utilisateurs tend a augmenter modérément depuis cinq ans.

Vente en ligne : poids économique et stratégies des acteurs

Le 10/06/2015

L'Insee a mené une enquête auprès des entreprises de plus de 10 personnes proposant la vente de produits ou de services via Internet. Les résultats montrent à la fois l'importance croissante de cette activité en France et les principales tendances de l'offre proposée par les acteurs de la vente en ligne.