Systèmes d'information : pas de panique, tout est sous contrôle !

Le 15 septembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Conduite par Dynamic Market auprès de 1499 décideurs de grandes entreprises et publiée par Oracle en avril 2011, cette enquête révèle la faiblesse du bon usage de l’information dans les entreprises, un constat à faire froid dans le dos !

« Les profits dans le brouillard » :

"85% des entreprises admettent ne pas disposer d’une visibilité complète sur leurs profits par ligne d’activité, 42% craignent que cette situation n’entraîne des décisions opérationnelles potentiellement erronées." 

"Il faut parfois un an et demi pour identifier et corriger un processus opérationnel ou un projet défaillant, 88% des entreprises admettent être pénalisées par cette situation, 50% subissent des coûts superflus."

"87% des décideurs opérationnels dénoncent la faiblesse du partage des données et des échanges entre services, 71% qualifient les liens entre les objectifs stratégiques, les plans opérationnels et les budgets de “partiels”."

Conduite par Dynamic Market auprès de 1499 décideurs de grandes entreprises et publiée par Oracle en avril 2011, cette enquête révèle la faiblesse du bon usage de l’information dans les entreprises, un constat à faire froid dans le dos ! Quoique… « les décideurs passent 39% de leur semaine à manipuler des chiffres sur un tableur» …sur la base d’informations souvent obsolète… Nous voilà rassurés ! Plus particulièrement dans les métiers de la logistique, de la « supply-chain », il faut bien reconnaître que l’organisation guidée par « le bon sens » ne suffit plus, la maîtrise et le partage de l’information deviennent essentiels pour progresser. En ce sens, les systèmes d’information ont un rôle essentiel à jouer, faut-il pour autant se ruer vers les ERP, les CRM, et autres solutions toutes plus séduisantes les unes que les autres ?

Pas si vite…Combien de solutions sont mises « bout à bout » sans cohérence avec l’organisation ? Pourquoi tant d’informations indispensables au pilotage des activités ne sont pas exploitées, alors qu’elles existent dans la plupart des cas ? Il ne faut pas blâmer les entreprises, car cela reste un sujet difficile. Elles sont trop souvent tentées (et les tentations sont nombreuses…) par une approche via « les outils »; naturellement, ce n’est pas la bonne manière de faire.

Il est d’abord indispensable d’identifier les informations utiles à chaque salarié pour réaliser efficacement son travail quotidien : analyser, anticiper, planifier, coordonner, réaliser, contrôler, collaborer… Au quotidien, gérer l’information semble tellement naturel qu’on oublie qu’il est possible de la canaliser et de la valoriser auprès de chacun. Tout le reste en découle… avec quelques orientations à privilégier :

  • adopter des solutions cohérentes qui favorisent la collaboration par le partage de l’information,
  • structurer les informations utiles au pilotage des activités, les rendre facilement accessibles, tableaux de bord et analyses « à la demande » : une aide précieuse pour prendre les bonnes décisions.

Au-delà des résultats, le mérite de cette enquête est de montrer qu’il existe un gisement largement sous-exploité dans ce domaine par les entreprises, encore fallait-il en prendre conscience…L’information est à présent passée.

Pascal BREHINIER, société PROSIAD - Organisation logistique & Systèmes d’Information

 

A lire également

Baromètre logistique 2012 : Fluctuations de la demande et incertitude des marchés

Le 28/02/2013

Suite à un sondage en ligne proposé entre Mai et Juin 2012, le groupe Capgemini Consulting publie son rapport sur les fluctuations de la demande et l'incertitude des marchés.

Le groupe Leclerc dope la performance de ses plateformes logistiques dans l'ouest

Le 19/11/2012

Le groupe de distribution a investi récemment dans plusieurs de ses plateformes de l'ouest de la France, afin d'améliorer leur performance.

L'impression 3D : une révolution en marche

Le 03/09/2012

Une nouvelle technologie de production additive est apparue il y a peu et promet déjà de déclencher une révolution sans précédent depuis la création des chaînes d’assemblage. En effet, l’impression 3D suscite de plus en plus l’intérêt des professionnels comme des particuliers et menace d’impacter l’organisation même du secteur logistique.