Yog’Art et Boon, deux concepts de distribution originaux pour mettre le yaourt glacé à l’honneur.

Le 09 septembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Ambulant et éphémère ou sur mesure et au poids, la proposition d’accès au produit se diversifie pour offrir un plaisir sain au consommateur.

 

 Boon

  • Lancé en 2010 par Arnaud Bonneville, créateur de l’enseigne Néo Le comptoir
  • Yaourt glacé 0 % de matière grasse
  • Possibilité d’ajouter 1, 2 ou 3 toppings
  • 3 tailles de glaces possibles + une enfant
  • Ticket moyen 3,90 €
  • Concept proposé en 4 modes de distribution : chariot, camion, kiosque, ou véritable boutique (avec complément d’offre)
  • Positionnement dans les zones à fort trafic
  • Développement en propre ou en franchise avec 10 ouvertures prévues par an

 

 

Yog'Art 

  • Concept importé des Etats Unis par les 2 créateurs
  • Fournisseur italien
  • Yaourt 0 %, glacé, aromatisé à la pulpe de fruits et au lait de coco
  • Composition libre
  • 12 saveurs proposées : biscuit sablé,  citron, vert, miel, mojito, mandarine, caramel...
  • Fruits de saison : fraise, kiwi, mangue, abricot, poire, mandarine, pamplemousse…
  • Toppings variés : Nutella, minis nounours, morceaux de Milky Way et brownie, meringue, amandes effilées, noisettes, spéculoos, cookies, graines de tournesol,…
  • Prix calculé au poids : 2 € les 100 g
  • Le concept est en libre service
  • Le pot peut être pesé à tout moment

Chacun se sert en fonction de son appétit, de sa gourmandise et de son budget.

Bon, sain et gourmand : un préalable

La raison s’impose progressivement où le plaisir existe. Les offres rivalisent d’ingéniosité pour proposer un produit correspondant aux préoccupations santé émergentes tout en maintenant la notion de plaisir incontournable pour le snacking sucré. Le yaourt bénéficie d’une bonne image nutritionnelle et entre dans les recommandations sur les 3 produits laitiers nécessaires par jour. Le décliner en version glacée permet d’ouvrir sa consommation à d’autres segments.

Fun, original et novateur : un plus qui fait la différence

Une fois le préalable respecté, la différenciation se fait sur d’autres critères.

  • Le côté nomade d’un kiosque ambulant qui se promène de ville en ville rend l’offre éphémère.
  • Le sur-mesure, tendance « c’est moi qui crée MA glace c’est moi qui décide MA quantité» rend l’offre interactive.

Ces 2 approches présentent un côté fun, attractif sur une population jeune. Les différentes méthodes de mise sur le marché sont donc des moteurs forts de différenciation qui peuvent permettre à des concepts d’émerger sur un marché dynamique mais hautement concurrentiel.

A lire également

Liife, le concept sportif !

Le 17/01/2018

Au retour d'un voyage à Miami, trois amis d’enfance lancent un concept de restauration avec un engagement nutritionnel fort orienté autour du sport et du bien-être : Liife, eat smart.
Le concept se décline autour d'un univers gastronomique adapté à un mode de vie sain...

O local bio, restaurant zero déchet

Le 08/12/2017

Consommer autrement est une tendance qui séduit les consommateurs. A l'occasion de la journée de la lutte contre le gaspillage alimentaire 2017, le ministère a revu les contes de notre enfance version " anti-gaspi". La ville rose, quant à elle, accueillera prochainement Ô Local Bio, le premier restaurant zéro déchet.

Yaourt " fin de repas" : vers une fin de règne ?

Le 20/11/2017

Produits de grande consommation, les produits laitiers présentent des atouts nutritionnels indiscutables. Afin de faire face à un marché en souffrance, les produits laitiers sortent de leur carcan "fin de repas" et les industriels innovent sur le segment snacking sain, répondant ainsi à l'attente de consommateurs en terme de nomadisme.