Le bien-être des seniors, une priorité au Danemark (2ème partie)

Le 01 septembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Denmark Senior Technology
Au Danemark les technologies de l'information et de la communication sont depuis le début des années 2000 l'une des réponses à la question du vieillissement de la population.

Autre spécificité de l'approche danoise : les solutions innovantes intègrent le plus souvent dans leur processus la dimension "design". A Copenhague le Centre Danois du Design joue un rôle de premier plan dans la promotion du desing auprès des structures publiques et des entreprises privées dans tout le pays.

 

Le Danemark précurseur dans la télésanté

L'étude de la Caisse des Dépôts "Technologies de l'autonomie et soutien à domicile : comparaison internationale" signale trois initiatives qui montrent que le Danemark a développé depuis le début des années 2000 des solutions de télésanté en réponse aux besoins de territoires à la population vieillissante. La géographie du pays composé d'un ensemble d'îles et presqu'îles a certainement contribué à accélérer l'innovation en ce domaine.

  • Au sud du pays, sur l'île de Fionie, région principalement rurale et isolée, un réseau de télésanté permet la surveillance des patients à leur domicile depuis quelques années. Il concerne en particulier le suivi de patients atteints d'insuffisance respiratoire ou cardiaque.
  • Dans une autre zone rurale située au sud de la capitale Copenhague, correspondant à l'ancien département de Storstrøm : un système de télémonitoring assure la prévention du risque de chute et le suivi de la tension artérielle des patients. Un tensiomêtre et des capteurs de mouvement sont portés par les personnes âgées. L'expérimentation s'est poursuivie jusque fin 2008.
  • L'Université et l'hôpital d'Aarhus (ville portuaire du Danemark, située sur la péninsule du Jutland) travaillent en collaboration sur un projet de télémédecine destiné à suivre les personnes diabétiques. Une consultation mensuelle avec un médecin de l'hôpital est organisée par les infirmières au domicile du patient grâce à un téléphone équipé de visiophonie.

Associer les usagers au processus d'innovation

Intervenant lors des rencontres prospectives "Où vivre vieux en 2030" (Paris, décembre 2010), Jean-Michel Caudron-Callewaert, expert en ingénierie gérontologique, a présenté l'expérience "Det gode ældreliv" (en anglais "The good senior life") menée à Copenhague depuis 2007, à l'initiative des services sociaux et de santé de la municipalité. Ce projet associe dans une même démarche d'inovation de nombreux partenaires : collectivité, fédérations professionnelles, entreprises privées, conseil en innovation, Centre Danois du Design ainsi que la maison de retraite Sølund, principal établissement d'hébergement pour personnes âgées de la capitale danoise avec 450 résidents et 400 salariés.

"The good senior life" : la problématique

the good senior lifeLes résidents d'une maison de retraite - dont beaucoup souffrent de déficiences physiques ou cognitives - ont besoin de services adaptés qui facilitent leur existence au quotidien. Mais c'est dans la relation avec leur entourage qu'ils seront en mesure de comprendre ces besoins susceptibles d'être traduits en produits ou services.

A l'origine de l'opération "The good senior life" est posée la question : quel rôle pour le personnel et pour les résidents de la maison de retraite dans la démarche d'innovation ?

Or, dans un processus d'innovation centré sur l'usager ("user-driven innovation") les personnes âgées ont toute leur place. Pour les y associer, le processus d'innovation doit être autant que possible en phase avec la réalité de la maison de retraite et le quotidien de ses occupants.

De plus la qualité de vie des personnes âgées peut être nettement améliorée grâce à des solutions qui facilitent le travail des aidants.

La qualité des réponses et la rapidité du processus d'innovation sont meilleures lorsque les entreprises impliquées pratiquent leur expérimentation sur le terrain, là où vivent les usagers.

Quelles solutions ?

Un travail de recherche ethnologique a permis d'identifier huit pistes d'innovation à partir desquelles une dizaine d'entreprises ont pu développer et tester des idées, des prototypes et des produits dans le but d'améliorer la qualité de vie des résidents de Sølund.

Les entreprises participant au projet ont été sollicitées pour proposer des produits ou services en relation avec ces thématiques :

  • aide à la mémoire
  • repas
  • sociabilité, contacts
  • cadre de vie
  • cadre de travail
  • médicaments
  • aide à l'autonomie

Parmi les innovations testées, sans entrer dans le détail, on trouve notamment :

  • un équipement sportif de plein air
  • un calendrier numérique
  • un système de gestion des médicaments
  • un système de portes automatiques

Les résultats de ce travail de recherche et d'expérimentation dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées, sont destinés à trouver des applications au plan local mais aussi national, et même au-delà du Danemark.

Les partenaires : SølundDanish Rehab GroupDanish IT Industry AssociationConfederation of Danish IndustryLederForumUniversité d'Aalborg 

Parmi les entreprises associées : Sundhed & LivsmodAbiliaDurewall InstituttetAssociation des PharmaciesSafecallSomfyNørholm & Lemming 

Conseil en innovation : Copenhagen Living Lab 

Gestion du projet : Ville de Copenhague 

________

Pour en savoir plus :

 

  • Ubifrance organise un déplacement à Copenhague et Oslo du 7 au 10 novembre 2011 pour les entreprises françaises souhaitant découvrir les potentialités du marché des produits et services pour les seniors et les personnes à mobilité réduite au Danemark et en Norvège. Des rencontres avec des acheteurs et distributeurs locaux sont programmées. Inscription avant le 16 septembre. Télécharger la plaquette de présentation.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.