Le groupe de distribution Casino teste un magasin pour les malvoyants

Le 22 août 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Aider les malvoyants à faire leurs courses : c'est l'objectif du groupe Casino qui, en partenariat avec l'Institut de la Vision, teste un magasin qui devra répondre aux normes d'accessibilité pour les personnes souffrant d'une déficience visuelle.

La France compte 1,8 million de malvoyants, dont la moitié au moins sont âgés de plus de 75 ans. Compte-tenu du vieillissement de la population, ce chiffre va continuer de croître dans les années à venir. Or, pour une personne malvoyante, faire ses courses relève d'un parcours d'obstacles. La première épreuve consiste à accéder au magasin, puis à repérer le bon rayon et y trouver le produit recherché, ensuite à s'informer sur les caractères essentiels de ce produit - sa nature, sa marque, son prix, sa date limite de consommation, sa composition - avant de se rendre en caisse pour régler ses achats et enfin rejoindre son domicile.

Liberté de choix

Conscient des difficultés que rencontrent les personnes malvoyantes, et prenant en compte la loi du 11 février 2005 sur le handicap qui impose aux commerces le respect de règles d'accessibilité applicables en 2015, le groupe de distribution Casino (enseignes Géant, Casino, Petit Casino, Monoprix, Franprix, Spar, Vival, Leader Price, Naturalia et C-Discount) s'est associé à l'Institut de la Vision - un des principaux centres de recherche en Europe sur les maladies de la vision.

Au printemps 2011 les deux partenaires ont ainsi créé dans les locaux de l'Institut de la Vision (Paris 12è) un magasin expérimental où sont testés des aménagements et des innovations destinés dans une étape ultérieure, à voir le jour dans les magasins du groupe. Le but de cette expérimentation est d'apporter aux clients malvoyants plus d'autonomie et de liberté de choix entre les différentes offres du magasin - produits, services et prix. En effet, les personnes malvoyantes ont tendance à acheter toujours les mêmes produits voire à restreindre leurs achats.

Travailler le packaging et l'éclairage

Plusieurs priorités ont d'ores et déjà été identifiées :

  • revoir l'emballage des produits de marque distributeur : les informations de base doivent figurer sur le "facing", c'est-à-dire la face du packaging visible en linéaire; ces informations doivent être positionnées toujours à la même place, en caractères et couleurs suffisamment gros et contrastés; enfin l'emballage doit être conçu dans une matière mate afin d'éviter les effets de reflet ou d'éblouissement
  • optimiser l'éclairage pour mettre en valeur à la fois le cheminement dans les allées et les produits eux-mêmes : une étude sera menée pour étudier la compatibilité des différentes sources lumineuses (fluorescence, iodure ou LED) avec les affections de la vision.

L'apport des technologies

Plusieurs entreprises spécialisées dans les technologies de l'information et de la communication participent à l'expérimentation :

  •  Pricer met à disposition des étiquettes électroniques avec une fonction zoom pour un meilleur confort de lecture
  •  Thinkandgo-NFC fournit une solution basée sur une technologie sans contact : un téléphone mobile placé à proximité du produit restitue en mode audio les informations relatives à ce produit (prix, poids, ingrédients...).

Le e-commerce n'est pas oublié : un site de vente en ligne au design volontairement simplifié a été élaboré pour répondre aux aptitudes des clients malvoyants.

En fonction des résultats ce cette expérimentation, un premier magasin devrait ouvrir ses portes à Paris début 2012, avant une extension à l'ensemble des magasins Casino.

En parallèle le groupe Casino va mener une réflexion sur l'aménagement de ses magasins pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite. Avec 11.663 magasins dans le monde dont 9.461 en France, le groupe Casino a devant lui un ambitieux programme.

A lire également

Le chèque numérique, une aide à la performance des commerces.

Le 30/01/2017

Le dispositif chèque numérique a pour objectifs d'accompagner la montée en performance des entreprises commerciales, de favoriser leur bonne utilisation du numérique et de renforcer leur visibilité sur le net.

3ème Trophées du Commerce du Pays de Rennes.

Le 09/01/2017

Vif succès pour cette troisième édition des Trophées du Commerce organisée par l'Union du Commerce du Pays de Rennes. Ces Trophées ont départagé les finalistes. Un beau panel d’initiatives commerciales mis en lumière le temps d’une soirée et dont les gagnants seront accompagnés sur toute l’année 2017.

Transformation numérique des TPE en Bretagne.

Le 18/11/2016

La Région Bretagne lance un appel à projets expérimental qui a pour but d'accompagner les TPE dans leur transformation numérique. L’objectif est de valider si ce type de programme peut réellement constituer un effet de levier sur les petites entreprises et de promouvoir le caractère transformant par les outils numériques.