Hertz rebat les cartes de l'autopartage

Le 19 août 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Face aux nouveaux entrants sur le marché et à ses perspectives, Hertz réagit et transforme son offre d'autopartage Connected by Hertz en Hertz On Demand. Une stratégie offensive pour un marché de plus en plus prisé.

La réponse de Hertz ne s'est pas fait attendre face à l'arrivée d'acteurs significatifs en France tels que BuzzCar ou encore Car2Go (voir Mobivia Groupe renforce son positionnement sur la mobilité durable en lançant Buzzcar. et Car2Go débarque en France ).

La nouvelle offre annoncée table sur :

  • une suppression des coûts d'adhésion (Europe et USA),
  • une amélioration des avantages liés à l'adhésion,
  • un processus de réservation simplifié,
  • une augmentation du nombre de véhicules, du type de véhicule (véhicule de luxe, hybride, électrique) et d'agences.

Voici l'offre de Hertz On Demand en France:

Tarifs offre Hertz On Demand

Par ailleurs, les véhicules de la flotte Hertz sont communicants et reliés 24h/24h, 7j/7j tout au long de l'année à un centre réservé aux membres du service d'autopartage. C'est un service d'assistance mais également un service de réservation si l'utilisateur du véhicule souhaite prolonger l'utilisation du véhicule par exemple. Si les membres du service ont une carte à puce dédiée pour ouvrir le véhicule, la technologie embarquée dans le véhicule permet à Hertz de le vérrouiller ou dévérrouiller à distance, et de le géolocaliser. Enfin, les voitures de la flotte sont équipés d'un iPod et de la connectivité Bluetooth. Tout cela est compris dans le tarif de location du véhicule, de même que le carburant, la maintenance et l'entretien.

L'entreprise a également noué des partenariats, comme en France avec l'enseigne Castorama pour proposer à ses clients une offre de location courte durée. Pour le moment, l'expérimentation se passe à Paris.

Si ces offres s'adressent en premier aux particuliers, Hertz se tourne également vers les entreprises et administrations en mettant en avant l'argument des gains substantiels d'une telle démarche.

 

Cette évolution traduit l'ambition d'Hertz sur le marché de l'autopartage mais également l'évolution de la mobilité automobile : emprunter une automobile comme on prend le bus grâce à la simplicité de fonctionnement et une offre de véhicules importante. Associé à une grande diversité de véhicules disponibles répondant à plusieurs attentes ou usages, l'autopartage vu par Hertz pourrait bien séduire de plus en plus d'adeptes, en particulier dans les grandes villes, cibles privilégiées du groupe.

A lire également

A l’aube d’une révolution des industries de la mobilité ?

Le 30/06/2017

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

La place de la voiture demain : l'équilibre difficile du secteur automobile

Le 09/06/2017

Comment concilier des objectifs économiques et des objectifs écologiques sans faire de compromis ? L'institut Montaigne a publié ce mois-ci un rapport intitulé "Quelle place pour la voiture demain ?" et fait 10 propositions pour répondre à ces questions. Voici notre synthèse de la synthèse :-)

Dossier InOut 2018 - le meilleur des mobilités numériques

Le 02/06/2017

Rennes Métropole organise en 2018 un événement économique international qui rassemblera les professionnels du numérique et de la mobilité, et les usagers. Tous vivront l’expérience inédite d’inventer et de tester les mobilités de demain. Nous avons décidé de vous partager dans ce dossier permanent les éléments marquant de InOut 2018.