Yvelines : un 2° appel à projet pour préparer la mobilité des villes du futur

Le 21 juillet 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après un premier succès en 2009 avec un premier appel à projet relatif au « véhicule urbain du futur », le Conseil Général des Yvelines poursuit son effort pour soutenir la filière véhicules décarbonés en publiant un 2° appel à projet. Le Conseil Général fait par ailleurs un premier bilan de l'expérimentation Save.

Un nouvel appel à projets « véhicule intelligent et ville du futur »   doté de 3 millions d'euros

Les dossiers doivent être déposés avant le 28 octobre 2011, les lauréats seront présentés lors du salon de l’automobile de Genève en mars 2012 et auront une année pour réaliser leur prototype.

Rappelons que les 3 premiers véhicules issus du premier appel d’offre (Muses, Induct et Akka) ont été présentés à ce même salon cette année avec succès et commandes fermes.

Ce nouvel appel à projet géré par le pôle Mov’éo a pour cible la réalisation de :

  • véhicule à propulsion électrique 
  • véhicule « bi-mode », autrement dit, permettant une conduite soit en mode manuel (avec un conducteur aux commandes) soit en mode automatique (sans conducteur aux commandes) afin par exemple de rejoindre sans assistance une aire de parking dédiée et de se connecter à des systèmes de recharge en énergie.

 

Retour d'expérience Seine Aval

Par ailleurs, le 11 juillet dernier, les premiers retours d’expérience du projet Seine Aval, qui teste depuis 1 an une quarantaine de véhicules électriques (Renault Fluence, Kangoo ZE et Nissan Leaf) et une centaine de bornes de recharges fournies par Schneider Electric.

Les utilisateurs semblent plutôt très satisfaits, les autonomies réelles correspondent à celles annoncées (107km/jour pour une Fluence par exemple). Le silence et la nervosité du moteur électrique rendent la conduite très agréable. Une seule voiture semble avoir eu quelques problèmes de recharge (plus longue que prévue). La recharge se fait principalement au domicile ou sur les parking des entreprises.

Voir la video réalisé sur les différentes utilisations :

 

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.