Du lait local dans le Lolo de Marguerite chez Leclerc.

Le 08 juillet 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Au milieu du rayon frais du Leclerc de Dinan, un distributeur de lait vient d’être installé, en provenance d’un producteur local installé à 15 km du magasin.

Lolo de marguerite 1 

  • Lait pasteurisé
  • Demi-écrémé
  • Issue de la ferme La Renaudais
  • Bouteille achetable à 15 cts d’€ et réutilisable
  • DLC de 10 jours
  • Emission d’un ticket de caisse qui atteste de la quantité
  • 0,79 € le litre

 

Le distributeur est situé dans la surface de vente et non sur le parking comme à l’accoutumée et des incitations visuelles guident l’acheteur vers l’automate. Le Magasin Leclerc marque son fort intérêt pour le projet puisqu’il a même retiré son offre demi-écrémée du linéaire lait frais LS pour favoriser l’utilisation du Lolo de Marguerite.

Un "vrai" circuit court

Les investissements nécessaires (environ 40000€) ont été pris en charge par Leclerc. L’initiative est présentée comme partenariat visant à éliminer les intermédiaires (dont les industriels) et à rémunérer directement le producteur. Les 2 protagonistes y trouvent leur intérêt en termes de marge tout en préservant un prix de vente placé pour le consommateur (- 15 à 30 cts par rapport au lait frais Candia ou Lactalis).

L’élément différenciant par rapport aux initiatives passées est que le consommateur conserve son « unicité » de lieu de courses, frein souvent identifié au développement des circuits courts qui imposent souvent un éclatement des approvisionnements.

Assurance de la provenance, sécurité du lait pasteurisé, réduction écologique des transports, soutien à l’économie locale et qualité gustative d’un lait de ferme… Autant de qualités liées au projet qui devraient rencontrer les attentes des consommateurs.

A suivre donc pour voir si les volumes vendus permettront au producteur de rémunérer ses 2 heures de travail quotidien et si Leclerc pourra démultiplier cette expérimentation sur d’autres sites.

Lolo de marguerite 2

A lire également

Anti-gaspi : les crackers Résurrection valorisent les drêches de brasserie

Le 13/04/2018

Transformer un déchet en ressource, telle est l'idée de Nathalie Golliet et Marie Kerouedan. Après avoir créé en 2015 Re(f)use, une structure visant à valoriser les déchets culinaires, ces deux passionnées lancent, dans un esprit de développement durable les crackers Résurrection issus des drêches de brasseries.

"Nous, épiceries anti-gaspi", prochaine ouverture à Rennes !

Le 29/03/2018

Face à l'engouement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, les initiatives se multiplient. Deux entrepreneurs engagés, Vincent Justin et Charles Lottmann, lancent un nouveau circuit de distribution permettant aux fournisseurs de vendre leurs produits déclassés et invendus dans l'enseigne "Nous".

Sans pesticide, sans insecticide, zéro résidu ou sans traitement après récolte... A chacun sa promesse.

Le 15/03/2018

Les pesticides occupent aujourd'hui une large place dans les débats… Encouragées par les considérations des consommateurs toujours plus inquiets et une actualité qui renforce la défiance, les filières ont déjà pris les devants. Pommes de terre, tomates et autres fruits et légumes font le choix de logos impactants pour se différencier en linéaire.