Panorama de la consommation Bio en Europe.

Le 08 juillet 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La consommation BIO poursuit son développement dans les différents pays Européens. Les situations sont très contrastées d'un pays à l'autre mais offrent toutes des perspectives de croissance élevées.

La taille des marchés du Bio en Europe varie selon un ratio de 1 à 80 entre le plus petit, Le Portugal, et le plus gros, l’Allemagne.

 

Bio europe CA

De même les paniers moyens sont très différents ainsi que les taux de croissance par paysBio Europe Panier Moyen

Bio Europe Taux de croissance

Pourtant tous ces marchés offrent des potentiels de croissance importants à la vue de la faible part du Bio sur l’ensemble des achats alimentaires. Le Bio semble avoir passé le cap de la crise financière sauf en Grande Bretagne. Mais les consommateurs attendent plus de diversification et d’authenticité pour poursuivre l’augmentation de leurs achats.

Source : Les Cahiers de LSA 26 mai 2011

Bio Europe  France RU Espagne

Bio Europe Allemagne Suisse Pologne Italie

A lire également

Chiffres clefs 2016 de la consommation de produits biologiques en France

Le 22/03/2017

L’Agence BIO avec l'appui du CSA vient de publier son baromètre 2017 de consommation et de perception des produits biologiques en France. Principaux enseignements...

Le flexitarisme, un nouveau positionnement marketing ?

Le 06/03/2017

On assiste au développement de certaines craintes quant à l'impact sur la santé d'une consommation excessive de viande. Dans un même temps, les préoccupations éthiques, environnementales et budgétaires sont grandissantes. Place au flexitarisme qui s'affirme même dans le nom des produits, avec des accents tantôt fun, tantôt gourmands.

Pertes et gaspillages alimentaires : point à date et enjeux

Le 12/12/2016

Selon une étude réalisée pour l’ADEME, les pertes et gaspillages alimentaires générés tout au long de la chaîne alimentaire, sont estimés à 10 millions de tonnes par an. Transformateurs et distributeurs s’engagent. Pistes de réflexion.