Panorama de la consommation Bio en Europe.

Le 08 juillet 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La consommation BIO poursuit son développement dans les différents pays Européens. Les situations sont très contrastées d'un pays à l'autre mais offrent toutes des perspectives de croissance élevées.

La taille des marchés du Bio en Europe varie selon un ratio de 1 à 80 entre le plus petit, Le Portugal, et le plus gros, l’Allemagne.

 

Bio europe CA

De même les paniers moyens sont très différents ainsi que les taux de croissance par paysBio Europe Panier Moyen

Bio Europe Taux de croissance

Pourtant tous ces marchés offrent des potentiels de croissance importants à la vue de la faible part du Bio sur l’ensemble des achats alimentaires. Le Bio semble avoir passé le cap de la crise financière sauf en Grande Bretagne. Mais les consommateurs attendent plus de diversification et d’authenticité pour poursuivre l’augmentation de leurs achats.

Source : Les Cahiers de LSA 26 mai 2011

Bio Europe  France RU Espagne

Bio Europe Allemagne Suisse Pologne Italie

A lire également

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06/09/2017

En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...

Biodéchets : des ressources alimentaires en or !

Le 26/07/2017

La valorisation des biodéchets, enjeu environnemental conséquent et reflet d'une prise de conscience sociétale, est devenue une tendance de fond aujourd'hui. Les déchets organiques représentent environ 40 % de la totalité des résidus. Des starts-up aux acteurs de la restauration, certains ont décidé de profiter de ce nouveau potentiel.