Les Brasserie Kronenbourg misent sur le ferroviaire

30/06/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La convention d’affaires Logist’IAA, organisée à Rennes le 15 juin dernier, a été l’occasion de présenter des retours d’expérience intéressants, parmi lesquels la réorganisation logistique des Brasseries Kronenbourg. Face à l’éloignement de son usine alsacienne d’Obernai par rapport à certains besoins de consommation de l’Hexagone, la hausse du prix du gazole, la pénurie de camions, et la décision de la SNCF d’arrêter son service de wagons isolés, le groupe a décidé en 2008 de construire un nouveau réseau logistique. Celui ci s’est traduit par : l’ouverture de 4 plateformes situées dans les environs de Rennes, Bordeaux, Lyon et Paris, prestées par le groupe Kühne et Nagel; la mise en place de navettes ferroviaires entre l’usine et ces PF, la distribution terminale étant assurée par voie routière. Ainsi, en 2010, 520 trains lourds de 28 wagons (80% des flux sortants) ont desservi ces plateformes, soit l’équivalent de 20 000 camions.

Pour la société Kronenbourg, la décision de 2008 s’avère tout à fait bénéfique :

  • le nombre moyen de kilomètres parcouru par la route par chaque palette a été ramené de 578 à 164, réduisant d’autant la dépendance du groupe par rapport au gazole (de 30 à 10%) et aux taxes routières, actuelles et futures ;
  • l’accessibilité aux transporteurs régionaux a été améliorée,
  • la qualité du service client s’est accrue, compte tenu de l’existence de stock de proximité sur les plateformes et de l’amélioration de la ponctualité des livraisons (99% aujourd’hui),
  • le bilan carbone actuel est tout à fait favorable, car les émissions de CO2 ont été divisées par 3 (11 à 12 kilos par palette contre 35 auparavant).

Les Brasseries Kronenbourg, comme d’autres sociétés qui ne sont pas soumises aux contraintes fortes du juste à temps, se félicitent du report vers le ferroviaire de flux massifs transportés précédemment par la route. Notre région est à nouveau reliée depuis quelques mois à la région Rhône-Alpes par le rail; alors pourquoi n’expérimenteriez-vous pas cette nouvelle offre multimodale?  

A lire également

Chasser les gaspillages en dessinant vos flux

Le 16/11/2015

Votre entreprise n’a de raison d’exister que pour apporter un produit/un service à un client. Pour le réaliser, de nombreux flux (biens, personnes, informations, argent) sont nécessaires. Mais tous ces flux, créent-ils vraiment de la valeur pour le client ? Ne seraient-ils pas plutôt une source de gaspillages ?

L'usine du futur propulse la supply chain au premier plan

Le 18/09/2015

Dans la smart factory, l’usine 4.0 ou l’usine du futur, les opérateurs, les machines, les produits, les chaînes et les sites de production communiquent et interagissent entre eux. Et le chef d’orchestre de tous ces échanges n’est autre que la supply chain.

La logistique au cœur de la compétitivité française

Le 10/09/2015

Le gouvernement a décidé de prendre les choses en main en concertant les acteurs de la logistique pour nouer le lien et bâtir une politique commune et partagée pour que la logistique française de demain devienne un levier de compétitivité pour les entreprises françaises.