Quel avenir pour la filière de mobilité décarbonée sur le bassin d'emploi de Rennes ?

01/07/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En 2011, l’hégémonie de l’utilisation individuelle du véhicule est fragilisée mais elle reste la norme sur le bassin rennais. Les motorisations hybrides et électriques demeurent confidentielles dans le parc. La démographie croissante du bassin, érigée en symbole du dynamisme territorial, engendrera « mécaniquement » une croissance de la mobilité sur le modèle conventionnel si aucune alternative efficace n’infléchit sensiblement le comportement des usagers. La problématique de la mobilité ne concerne pas uniquement le transport des personnes. Le transport de marchandises impacte également fortement le trafic et les volumes d’émission. Enfin, les technologies de l’information apportent une dynamique qui est en train de bouleverser tout l’écosystème de la mobilité urbaine. Tels sont les principaux constats qu’il convient de rappeler avant toute esquisse d’un futur possible pour le bassin en matière de mobilité.

Après avoir étayé le diagnostic, le cabinet Sia Conseil réalise un premier exercice de prospective. Croisant différentes hypothèses macro-économiques (prix du baril de pétrole, marché de l’automobile…) et micro-économiques (évolution des usages, des infrastructures, des solutions alternatives de déplacement…), il met en exergue 3 scenarii d’évolutions possibles à l’horizon 2020.

Pour ces scénarii, le prix du pétrole est une variable d'ordre 1 :

  • Scénario 1 : Maintien des tendances actuelles. Le prix du pétrole se maintient autour de 100-120$
  • Scénario 2 : Durcissement des contraintes. Le prix du pétrole atteint 150$.
  • Scénario 3 : Crise de l’énergie. Le prix du pétrole atteint 200$.

La note de prospective du Codespar (Conseil de développement économique et social du pays et de l'agglomération de Rennes) donne les points de repères principaux liés à la mobilité sur le bassin de Rennes et propose ces 3 scénarii d'évolution à l'horizon 2020. Cette étude engagée avec le cabinet SIA Conseil se poursuit par 2 autres phases successives : l'établissement d'une cartographie des métiers et des compétences stratégiques pour le territoire puis l'analyse des compétences disponibles sur le territoire.

A lire également

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.