Le transport aérien se met au frais

24/06/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Très peu répandu jusque là, le transport aérien sous température dirigée connaît une progression régulière. Alors que cette offre est très développée dans le transport routier de marchandises, la température dirigée apparaît comme un levier de chiffre d’affaires et de valeur ajoutée pour le fret aérien.

Ainsi, compagnie chilienne LAN Cargo l’a bien compris, qui vient de mettre en service en avril dernier deux avions pour assurer un service frais destiné aux clients de la branche pharmaceutique. En s’appuyant sur une flotte moderne équipée de ponts sous température dirigée, l’usage de conteneurs frigorifiques peut être évité; ce qui permet à la fois d’optimiser le taux de chargement des avions et de diminuer la consommation d’énergie.

Ce type de transport spécifique nécessite toutefois de disposer :

  • d’infrastructures adaptées ; même s'il est en hausse significative, le nombre de terminaux sous température dirigée reste actuellement trop faible ;
  • du personnel qualifié et familiarisé avec les règlementations internationales en la matière, la maîtrise de la chaîne du froid étant indispensable pour assurer le maintien de l’intégrité des produits.

Pour l’instant, le transport aérien sous température dirigée s’adresse essentiellement à des produits à faible durée de vie ou à forte valeur ajoutée. Il constitue une solution pour les urgences de type médical notamment pour l’acheminement dans des zones sinistrées de médicaments soumis à la chaîne du froid. A n’en pas douter, la démarche de cette société chilienne ne manquera pas de faire des émules, et contribuera à développer cette niche de marché.

 

Rédacteurs:

Mathieu BONNIVERT, Florian GIRARD, Antoine LEYCURAS, Paul LE MONTREER, Jean-François PESSY et Maxime VANNIER

A lire également

La logistique au cœur de la compétitivité française

Le 10/09/2015

Le gouvernement a décidé de prendre les choses en main en concertant les acteurs de la logistique pour nouer le lien et bâtir une politique commune et partagée pour que la logistique française de demain devienne un levier de compétitivité pour les entreprises françaises.

OBJECTIF CO2, les transporteurs se réengagent

Le 29/01/2014

La charte "Objectif CO2 – Les transporteurs s’engagent" a déjà fédéré plus de 1 000 entreprises du secteur du transport routier (18% des poids lourds en France soit 100 000 véhicules). Fondée sur une démarche volontaire, le transporteur s’engage pour trois ans à réduire ses émissions CO2.

Charte « objectif CO2 » : l’engagement s'élargit

Le 04/07/2013

A l’initiative du Ministère du développement durable, la circulaire du 27 Mai 2013 précise les modalités de mise en œuvre de la démarche « objectif CO2 : les transporteurs s’engagent ».