Vitaminwater : publicité décalée pour cible branchée.

Le 21 juin 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Une nouvelle variété de Vitaminwater est arrivée en France. Pour soutenir l’extension de la gamme sur le territoire, Glacéau (groupe Coca Cola) lance une *campagne publicitaire sur un ton d’humour très décalé*.

Vitaminwater 1 

Pour rappel, Witaminwater, propriété de Coca Cola depuis 2007 est arrivée en France en 2009. 7 variétés ont été lancées sur les 15 qui existent aux Etats Unis.

  • power-c : combinaison des vitamines c et b
  • multi-v : vitamine b et zinc
  • restore : vitamine b et potassium
  • essential : vitamine c et calcium
  • ignite : avec des vitamines b, de la caféine et du guarana
  • d-fence : vitamine c et zinc
  • xxx : vitamine b et c et antioxydants

A son lancement, la marque a été critiquée par des associations de consommateurs sur ses défauts nutritionnels : boisson très sucrée (26 % des repères journaliers pour une seule bouteille) et pour certains surdosages (200% des apports journaliers recommandés en vitamine C pour la variété Essential).

Pourtant, Vitaminwater a su se développer sur une cible urbaine et branchée en particulier grâce à ses méthodes de communication très « trendy » : concerts privés, soirées et diners branchés, défilés de mode, actions de street marketing, lieux de rencontre éphémères, soirées sulfureuses, soutien de people comme Paris Hilton ou Lady Gaga…

Une campagne publicitaire avec un truc en plus

Le slogan claque : vitaminwater l’hydratation avec un truc en plus. La nouvelle campagne de publicité s’affiche depuis le 10 mai à Paris et à Lyon.

Vitamiwater 2Vitamiwater 3Vitaminwater 4   

Pour encore plus d’interactivité avec ses aficionados, vitaminwater invite ses fans facebook à proposer leurs "slogans" les plus funs ou décalés pour une co-création publicitaire.

Vitaminwater 5Vitaminwater 6 

La campagne sera, de plus, accompagnée d’un nouveau roadmovie puisque vitaminwater reprend la route les mois de mai et juin avec au programme de  nouvelles sessions d'hydratation dans 6 grandes villes : Rennes, Lille, Strasbourg, Marseille, Bordeaux, Lyon.

Une communication décalée ne sied pas à tous

Sur certains blogs, on peut lire des propos peu flatteurs sur cette campagne d’affichage jugée vulgaire par de nombreuses personnes. A l’inverse, on peut aussi trouver sur le net un engouement dithyrambique sur ce type de communication. Quelque soit l’avis des uns et des autres, l’humour décalé est toujours clivant. Tous ne peuvent pas se le permettre.

C’est la raison pour laquelle on y retrouve les extrêmes de la chaine de valeur.

  • Les tout petits qui n’ont encore rien à perdre puisque peu connus et tout à gagner pour la même raison…
  • Et les très gros qui n’ont plus rien à perdre puisque tout est prouvé !

A quel aventurier breton le buzz dans Landerneau ?

A lire également

Agrilait confirme son ancrage local et personnalise la relation entre le consommateur et SA région.

Le 18/01/2018

Sur un marché du lait longue conservation à la peine, le local est l’une des valeurs refuge. Pour preuve, "Le Lait d’Ici", "En direct des Éleveurs" ou "C’est qui le Patron" remportent les faveurs des consommateurs. Agrial, via sa filiale Agrilait, va plus loin dans sa communication en tissant un lien fort entre le consommateur et sa région…

Tremplin, un jus issu de pommes dont les vergers sont en conversion vers le bio.

Le 08/01/2018

Avec plus de 7 milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2016 et des ventes en croissance de 20% le marché du bio performe et n'arrive pas toujours à répondre à la demande. L’accompagnement de la conversion reste une priorité pour certains distributeurs comme Biocoop, afin de développer l’agriculture biologique en France. Exemple du jus Tremplin…

Le "gender marketing" en alimentaire ne mise pas que sur la taille de la portion.

Le 19/12/2017

A l'heure où le "gender marketing" bat son plein dans les rayons jouets, certaines initiatives se démarquent en alimentaire. Non sans rappeler Charal et sa gamme "petit Appétit", les burgers genrés de Spar en Autriche misent sur le format pour créer des besoins différenciés entre hommes et femmes et donc multiplier les intentions d’achat.