Gruau confirme son positionnement sur les utilitaires électriques

Le 09 juin 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Gruau, entreprise mayennaise spécialisée dans la transformation d’utilitaires légers, a récemment engagé une diversification d’activités vers les véhicules électriques.

Mais plus qu’une diversification, c’est une réelle stratégie de développement du groupe. C’est ainsi que Gruau a annoncé en juin 2011 la livraison du Microbus électrique issu d’un partenariat avec Bolloré, et de l’Electron, utilitaire électrique gros volume.

microbus électrique Gruau BolloréLe Microbus voit ses premières unités destinées au Luxembourg, ainsi qu’à l'agglomération de Laval et au service Autolib' parisien géré par Bolloré. Il sera équipé d’un pack batteries lithium-Metal Polymère de 90 Kwh pour une autonomie annoncée de 120 km. Le véhicule peut embarquer jusqu'à 23 personnes mais la société travaillerait déjà sur un nouveau Microbus capable d'accueillir 35 passagers.

 

 

gruau electron véhicule électriqueQuant à l’Electron, équipé de batteries Lithium-Polymère EIG d’une autonomie de 80 à 120 km pour selon la capacité du pack choisie (42, 52 ou 62 kWh), 80 véhicules sont destinés à la société de location de véhicules industriels Fraikin pour le compte de Géodis, filiale de la SNCF. L’entreprise a d’ailleurs presque atteint ses objectifs annuels pour ce modèle estimant réaliser une centaine de ventes en 2011 et le double en 2012.

 

 

D’autres modèles viendront étoffer la gamme, comme des versions bennes ou isothermes, et Gruau pense même développer une version hybride de certains modèles. L’intérêt donné par l’entreprise à cette activité n’est donc pas anecdotique. Gruau souhaite d’ailleurs lui donner de la visibilité via une filiale nommée Gruau Clean Vehicles.

 

Emissions de CO² par mode de transport en France métropolitaineLe contexte règlementaire et législatif encourage la stratégie du groupe. En effet, dans le secteur des transports, les poids lourds et véhicules utilitaires sont en cumulé le deuxième émetteur de CO² en France derrière le transport de particuliers.

La nécessité de réduire la pollution et la congestion des centres-villes incite alors les collectivités à développer des solutions de mobilité verte pour leurs propres activités : pour leurs camions de collecte de déchets, leurs véhicules de flotte etc. De même, les transporteurs privés ont également engagé des démarches pour intégrer des véhicules électriques à leurs flottes sentant la pression des collectivités augmenter sur leurs épaules (voir: Pollution atmosphérique : 6 villes retenues pour tester la limitation de circulation)

L'entreprise Gruau ne se cache pas de surfer sur cette vague et Christophe Trémoureux DG du groupe estime qu’il y aura entre 50.000 et 80.000 véhicules utilitaires en France à l'horizon 2020.

En 2010, Gruau, avec 98O collaborateurs répartis sur 14 sites de production, a réalisé un chiffre d'affaires de 142M€.

Pour aller plus loin:

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 30/06/17

Le 30/06/2017

Nouvelle mobilité, Voiture autonome, Navya, Équipementier, Utilitaire électrique, La Poste

A l’aube d’une révolution des industries de la mobilité ?

Le 30/06/2017

Depuis 2008, l’industrie automobile dans son ensemble a été traversée par une tectonique qui a redessinée la carte des acteurs.Themavision Véhicules & Mobilités est né du constat de ces premiers mouvements au sein de l’industrie automobile et d’une anticipation volontariste des recompositions à venir …

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 23/06/17

Le 23/06/2017

Vélo, Voiture électrique, Boîtier connecté, Batterie, Pneu, Assurance