Un fast-food japonais à la croisée entre praticité, santé, économie, plaisir et naturalité.

Le 30 mai 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Godzy est un concept de *fast-food japonais* qui présente maintes originalités : une *carte élargie* par rapport à une offre souvent réduite aux sushis, la possibilité d’une consommation sur une *base forfaitaire* ou une *décoration très orientée manga*.

Godzy a ouvert en mars 2011 son premier restaurant dans le 17ème arrondissement de Paris. Ce nouveau concept de restauration rapide japonaise actionne de multiples leviers pour se différencier : l’offre, le prix, la décoration, les animations, l’engagement éco-citoyen… rien n’est négligé.

Côté carte, Godzy offre une grande diversité de boissons et de plats sains nippons, pour un ticket moyen de 10 euros.

Godzy

Côté prix, le client peut composer son menu grâce à un système de points : à chaque plat est attribué un nombre de points -appelés G- ; la somme des « G » correspondra à une formule type donc à un prix type. Le restaurant propose également des abonnements type forfait du midi, du soir et/ou du week-end, pour une durée d’un mois à un an. 

La décoration est elle aussi décalée, mettant en avant la culture manga.

Côté rentabilité, tous les moments de la journée sont mis à profit : les temps morts de l’après midi sont couverts grâce à des cours d’art japonais.

Enfin, pour être en phase avec la tendance « éco-friendly », les emballages et couverts sont en matières biodégradables (bambou, carton, papier, bulbe de maïs) et les livraisons s’effectuent en scooter électrique.

Comment faire encore la différence sur un marché extrêmement convoité ?

Sur le secteur de la restauration, le fast-food reste moteur de croissance… Mais, succès oblige, le marché atteint une certaine maturité. Selon Anne-Claire Paré, «les gens fréquentent aujourd’hui beaucoup plus souvent les chaînes de restauration rapide, jusqu’à cinq fois par semaine au seul moment du déjeuner. Ils exigent plus de choix (…), sont en quête de révolution culinaire».

L’ethnique gagne donc la restauration rapide.

Sushis, wok, tapas, tacos surfent sur l’engouement des consommateurs pour les cuisines exotiques. Chaque continent a ses représentants :

  • Mac Donald ou Subway représentent l’Amérique du Nord.
  • Chaak, Cactus, Chipotle ou Taco Bell offrent de la restauration rapide Mexicaine.
  • Lamoraga propose de snacker à l’espagnole, Mezzo Di Pasta ou Viagio misent sur la tradition culinaire italienne.
  • Côté Afrique, le concept Yassà Fast-Food offre des saveurs venues du Sénégal, de Côte d'Ivoire, du Mali et de l'Ouest Africain.
  • Quant à l’Asie, bien représentée à ce jour en nombre d’établissements (1580 selon le Gira Conseil), elle l’est nettement moins en termes de diversité d’offre (les sushis restent souvent l’unique proposition), de cible, de clientèle, de décor ou d’ambiance. Godzy apporte une réponse globale à ce constat grâce à un positionnement au carrefour des grandes tendances actuelles.

A lire également

Spyce, le resto des robots

Le 05/06/2018

Spyce, situé à Boston (États-Unis), est un restaurant futuriste créé par 4 étudiants ingénieurs en collaboration avec le chef étoilé Daniel Boulud. Le concept novateur réside dans une cuisine entièrement automatisée.Visionnaire, avant-gardiste ? Zoom sur le concept...

La distri-ration, avenir de la distribution alimentaire ?

Le 05/06/2018

Le nombre de repas pris en dehors du domicile ne cesse d’augmenter. Pour ne pas rester en marge de ce phénomène et ré enchanter l’expérience magasin, les distributeurs multiplient les expérimentations de restauration. En ligne de mire, un offre évoluant vers des produits plus frais et moins transformés et de nouveaux "espaces de vie"…

[...]

Restauration commerciale, chiffres clés et tendances 2017

Le 28/05/2018

La reprise économique, l'absence d'attentats, et donc le redémarrage du tourisme international associé au "dynamisme des chaînes" redonnent de l'embellie au secteur. En pleine métamorphose, la restauration commerciale trouve de nouvelles opportunités axées notamment sur la digitalisation, les nouveaux lieux de consommation, de nouveaux segments...