Naturalité : Marie désindustrialise ses recettes en surfant sur le "comme à la maison".

Le 26 mai 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
« Rien à cacher dans notre recette », « Les mêmes ingrédients qu’à la maison », ces slogans ornent la nouvelle gamme de plats cuisinés frais et surgelés de Marie…

Marie Produits 

Marie Site Internet

Page de garde du site Internet Marie

25 nouvelles références Marie proposent des recettes composées exclusivement d’ingrédients que toute ménagère peut avoir dans sa cuisine.

  • 10 références surgelées
  • 15 références au rayon frais

 

Exit les méchants E, la maltodextrine, le dextrose, les arômes naturels, les épaississants, les antioxygènes, les acidifiants, les conservateurs…

 

Les recettes jouent la transparence totale en affichant fièrement « Rien à cacher dans notre recette ».

 

En plus de la communication sur les packagings du type :

  • E-250, toi dans ma paëlla même pas en rêve
  • E-330, toi dans mes tomates, c'est une farce

Marie lance une campagne d’affichage mettant en scène les « hommes ringards » représentants les additifs E que l’on trouve aussi sur leur page d’accueil Internet.

La naturalité ne cesse de se réinventer

Après les produits « sans/sans », les produits 100% naturels, les produits raw, les produits « so simply »… voici la nouvelle vague de naturalité : le rejet de toute forme « d’agro-industrialisation ».

Le positionnement s’appuie à la fois :

  • Sur la nostalgie de produits qui étaient « bien meilleurs avant que les industriels ne s’en emparent »,
  • Sur l’engouement pour le Home Made où les Français retournent au fourneau pour proposer à leurs proches de bonnes recettes faites maison.

Après une période difficile liée à la crise, la consommation de plats élaborés repart. Mais les consommateurs sont plus vigilants en ce qui concerne les ingrédients qui composent ces plats et ont gardé l’envie de maîtriser les contenus de leurs assiettes.

Les tendances de consommations évoluent lentement et des concepts rupturistes ne se présentent pas tous les jours dans les rayons. Pourtant, on peut apprécier comment le mixage de plusieurs tendances peut faire évoluer progressivement les attendus des consommateurs et comment les industriels peuvent y apporter une réponse efficace.

A lire également

Tendances culinaires : du vintage dans l’assiette ! Un poireau vinaigrette, une blanquette de veau et un Saint Honoré s’il-vous-plait !

Le 18/04/2018

La tendance néo-conservateur arrive en force dans les assiettes et avec elle le poireau vinaigrette, le céleri rémoulade ou la blanquette de veau, ces plats "canaille" d'autrefois qui n'étaient plus guère en vogue... Dans un monde où les "vraies" valeurs s'étiolent, le vintage dans l’assiette résonne comme un retour aux valeurs fondamentales…

Nouveau circuit de distribution pour une huile alimentaire...

Le 17/04/2018

Initiatives gouvernementales, comportement des consommateurs et reformulation des aliments, les industriels s'engagent dans la modification des recettes selon le tryptique "moins gras, moins sucré, moins salé". Présente dans les cuisines centrales depuis les années 90, Lipifluid arrive sur le marché via les pharmacies.

Anti-gaspi : les crackers Résurrection valorisent les drêches de brasserie

Le 13/04/2018

Transformer un déchet en ressource, telle est l'idée de Nathalie Golliet et Marie Kerouedan. Après avoir créé en 2015 Re(f)use, une structure visant à valoriser les déchets culinaires, ces deux passionnées lancent, dans un esprit de développement durable les crackers Résurrection issus des drêches de brasseries.