Frima : Le Bio progresse sur le segment des plats cuisinés surgelés.

Le 26 mai 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Frima (FRIgorifiques MAritimes) est une entreprise belge spécialisée dans les plats cuisinés surgelés. Positionnée sur la naturalité et le développement durable, Frima lance en France une nouvelle gamme de plats cuisinés surgelés Bio en GMS.
Frima 2

Frima 1

 

 

Celle-ci est composée de 8 plats pour 1 personne (300g)

  • Poulet au coulis de poivrons rouges, duo de quinoa-boulgour
  • Saumon à la Méditerranéenne, méli-mélo de lentilles et riz cuisinés
  • Spaghetti bolognaise,
  • Curry de crevettes, riz 3 parfums
  • Ratatouille de bœuf haché, duo de quinoa-boulgour
  • Crevettes à la Provençale, duo de riz
  • Poulet à la Toscane, semoule aux olives
  • Saumon aux lentilles

 Et de 2 pizzas (370g)

  • Coulis de tomates et poivrons rouges aux petits légumes
  • 3 fromages      

Les prix sont compris entre 3,5 et 4,9 €

Le Bio continue d’investir tous les segments

Si les fruits et légumes gardent leur position de leader, (cf : la consommation Bio continue de se développer), le Bio progresse désormais sur toutes les catégories de produits. Le consommateur privilégie encore souvent les produits bruts non transformés. Cependant, on peut noter qu’en 2010, les plus forts taux de croissance ont été observés sur la charcuterie et les produits de salaison. Cela présage peut-être d’une acceptation progressive d’offres plus transformées de la part des acheteurs.

Les surgelés ne représentent encore que 1.3 % de la consommation Bio, mais d’après Elizabeth Mercier, directrice de l’agence bio, les surgelés « pourraient »  trouver leur place en permettant aux consommateurs de s’affranchir des contraintes de saisonnalité en bénéficiant de tout type de produits à n’importe quel moment de l’année.

En tout état de cause, la réussite de ce nouveau type d’offres est conditionnée à une information claire du consommateur sur l’origine du produit et les procédés de fabrication. De même, les emballages doivent être réduits pour répondre à des aspirations plus globales autour du développement durable.

En mixant plat cuisiné et surgelé, l’entreprise Frima fait un pari osé. A suivre l’accueil que les consommateurs réserveront à cette offre.

A lire également

Afficher le prix producteur/fournisseur : de l’exception au standard de demain !

Le 09/10/2017

Les petits ruisseaux feront les grandes rivières… A l’heure où la guerre des prix fait encore débat autour de « qui paye quoi ? » et « qui est le plus gros méchant loup ? », afficher le prix producteur ou fournisseur réengage le dialogue autour d’un prix consommateur "juste" pour échapper (enfin) à la course au prix "le plus bas"…

Ooho encapsule l’eau dans une membrane biodégradable aux algues

Le 18/09/2017

Ooho marque les esprits et connait déjà un gros succès sur les réseaux sociaux avec une capsule d’eau comestible et durable sous forme de bulle biodégradable. Elle fait de l’ombre aux bouteilles en plastique, ouvrant des perspectives d’évolution des pratiques de consommation d’eau, à commencer par les usages nomades ou sportifs...

En quoi le consommateur bio diffère du consommateur de produits conventionnels ? Etude Bionutrinet

Le 06/09/2017

En quoi manger bio est-il différent de ne pas manger bio ? Les consommateurs sont-ils plus ou moins riches, plus ou moins urbains ou plus cools que les autres ? La web-BD de Bio Consom'acteurs issue de l'étude Bionutrinet montre que la réalité est bien plus complexe, qu'il n'existe pas une mais de nombreuses façons de consommer bio...