Le lien entre générations conditionne la place des aînés dans la société

Le 24 mai 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Associations, organismes publics/privés ou individus sont à l'origine d'initiatives qui contribuent à créer du lien entre les générations. Ce lien est l'un des enjeux majeurs auxquels la société dans son ensemble est confrontée, dans le contexte général du vieillissement de la population.

La réflexion engagée par les pouvoirs publics sur le financement de la dépendance amène nécessairement à s'interroger sur la répartition de l'effort financier dans les années à venir. La question est la même en matière de retraite : comment financer les retraites d'une population âgée dont la part ne cesse de croître dans la population totale ?

Posée en ces termes, la question des aînés et de leur place dans la société apparaît uniquement comme une charge. C'est oublier tout ce que les personnes âgées ont à apporter à la société, par leur expérience, leur savoir, et par ce qu'elles représentent. On connaît la phrase de l'écrivain malien Amadou Ampathe Ba : "Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle".

L'épisode de canicule de l'été 2003 a joué le rôle de révélateur : la détresse dans laquelle se trouvèrent alors des personnes âgées fut un signal d'alarme. Dès 2004 était votée une loi instituant une journée de solidarité destinée à financer des actions en faveur des personnes âgées. Une série de mesures ont depuis été prises par les pouvoirs publics pour prévenir et alerter la population et les services concernés en cas de nouvel épisode de forte chaleur.

Ce qui apparut nettement lors des événements dramatiques de l'été 2003, c'est l'isolement dans lequel vivent encore trop souvent les aînés. Ce qui eut pour conséquence de souligner à quel point le lien entre générations est une nécessité et un facteur d'équilibre pour la société.

Des initiatives exemplaires

Huit ans plus tard, en 2011, la situation progresse : on peut en effet recenser en France des initiatives qui prennent en compte la nécessité de créer et renforcer le lien intergénénationnel. Ainsi le Concours National des Villes, lors de son édition 2010, a récompensé plusieurs collectivités pour leur action exemplaire dans le domaine du lien entre générations :

- un jardin d’enfants au sein d'un logement-foyer (Cagnes-sur-Mer)
- une bourse au permis de conduire en échange d'actions auprès des seniors (Epinay-sur-Seine)
- un accompagnement d’enfants en difficultés scolaires par des personnes âgées (Marseille)
- un parrainage de jeunes adultes par des seniors (Tourcoing)
- une fête des Aînés (Troyes)

Autre initiative qui séduit de plus en plus : l'habitat intergénérationnel. Ainsi à Angers l'association Le temps pour toiT met en relation des personnes âgées vivant seules chez elles, et des personnes plus jeunes à la recherche d'un hébergement. La personne la plus jeune aide la plus âgée dans sa vie quotidienne et lui tient compagnie en échange de l'hébergement, dans le respect d'une charte qui établit leurs engagements mutuels. A Rennes, La maison en ville fonctionne selon le même principe.

Toujours à Rennes la résidence intergénérationnelle Simone de Beauvoir créée dans les bâtiments de l'ancienne caserne Mac Mahon, fait le pari de réunir jeunes et moins jeunes, actifs et retraités, en bonne santé ou non, dans un même lieu de vie, avec des espaces et des activités qui favorisent la rencontre et l'échange. Un projet né d'une collaboration entre Espacil Habitat, Espoir 35 et Argo.

Un dernier exemple nous rapproche cette fois-ci des technologies de l'information et de la communication : il s'agit de l'association Net Entraide créée par deux adolescents habitant Laval, en classe de seconde, récompensés par le prix Ouest France - initiatives solidaires 2011. Net Entraide dispense gracieusement aide, conseils et formations dans le domaine de l'informatique et reçoit surtout des personnes à la retraite qui souhaitent se mettre à l'informatique. Ici, ce ne sont plus les aînés qui détiennent le savoir et le savoir-faire mais les plus jeunes.

Le rôle de la famille

Lorsque l'on parle des liens entre générations, on pense bien entendu aux liens qui existent au sein de la famille. Lorsque les parents vieillissent, les enfants peuvent être amenés à jouer le rôle d'aidant. Ce qui parfois bouleverse les relations entre membres d'une même famille. Blanche Le Bihan et Arnaud Campéon, tous deux chercheurs à l'Ecole des Hautes Etudes de Santé Publique à Rennes, viennent précisément de mener un travail de recherche sur les aidants familiaux dans plusieurs pays européens. Interrogés par le Mensuel de Rennes en avril 2011, Blanche Le Bihan et Arnaud Campéon notent le manque de préparation à la dépendance : parents et enfants n'évoquent le problème que lorsqu'ils y sont confrontés. Les deux chercheurs militent pour une plus grande anticipation de la part des familles, par rapport à la prise en charge des parents dépendants.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.