Technologies pour l'Autonomie : les indicateurs de l'ASIPAG au vert

Le 18 mai 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’ASIPAG, Association Solutions Innovantes pour l’Autonomie et les Gérontechnologies, publie chaque année les indicateurs du marché « Technologies pour l’Autonomie ». Ces indicateurs montrent une forte progression du secteur des Technologies pour l’Autonomie, ainsi que la vigueur de l’activité export.

Créée en Mai 2010, l’ASIPAG (Association Solutions Innovantes Pour l’Autonomie et les Gérontechnologies) a pour objectif de fédérer et de représenter les concepteurs et fabricants de technologies pour l’autonomie afin de développer l’usage de ces technologies au sein de la population française. Constituée d’une vingtaine de membres, elle est particulièrement représentative dans le domaine de la téléassistance, de la téléphonie adaptée pour seniors ou de la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Pour sa deuxième édition, l’ASIPAG publie les indicateurs du marché « Technologies pour l’autonomie », concernant l’année 2010.  L’objectif principal est de sensibiliser acteurs économiques et politiques à l’intérêt stratégique du développement de ce secteur en France :

• C.A. : 55,6 Millions d’€uros en 2010 (+ 62% entre 2009 et 2010*)
• Dont C.A. export  : 10,8 Millions d’€uros en 2010 (+ 120% entre 2009 et 2010*)
• Nombre d’unités vendues : 724 000 en 2010 (+ 26% entre 2009 et 2010*)
• Effectif : 256 salariés (+ 27% entre 2009 et 2010*)

(*) Les croissances 2009 – 2010 sont à périmètre constant. Seules les données des sociétés membres de l’ASIPAG en 2009 sont prises en considération, par cumul de l’activité de l’ensemble de ses membres en France. Sans viser une approche exhaustive du secteur, l’indicateur ASIPAG est le reflet de l’activité économique de ses membres.


Convaincue que les Technologies pour l’Autonomie “représentent un secteur économique prometteur, dont le potentiel est encore méconnu par les pouvoirs publics, et certains grands acteurs économiques“, l’ASIPAG met en avant :

Un secteur dynamique :
Avec une croissance de chiffre d’affaires de plus de 60% en 2010, le secteur des Technologies pour l’Autonomie montre une dynamique remarquable, qui s'appuie sur les facteurs suivants :

- allongement de la durée de la vie,
- besoin croissant pour une qualité de vie à tous les âges,
- enjeu de réduction des coûts liés à la gestion du cinquième risque,
- opportunité créée par l’adaptation des nouvelles technologies aux besoins des personnes en perte d’autonomie…

Un grand potentiel export :
L’allongement de la longévité est une donnée universelle, et la France peut jouer un rôle dans la mise à disposition de solutions technologiques innovantes pour favoriser l’autonomie. A cet égard, l’indicateur 2010 montre une croissance de 120 % du CA export pour le secteur.

Un marché français insuffisamment vigoureux ?
En comparaison à la progression des exportations, la croissance du marché français paraît en retrait.
L’ASIPAG déplore la faiblesse des canaux de distribution spécialisée, et invite les grands acteurs du marché à vaincre leur réticence à nouer des partenariats structurants avec de jeunes sociétés innovantes.

L'ASIPAG annonce aussi le lancement prochain d'un "Label relatif aux Usages des Technologies pour l'Autonomie" (cf. article "Labellisation des technologies pour les seniors : quels sont les enjeux ?")

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.