L’apéritif dinatoire surfe sur la vague du snacking.

Le 17 mai 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’engouement pour l'apéritif dinatoire continue d’inspirer les industriels qui déclinent, les uns après les autres, leurs classiques en format mini.

apéro

L’apéritif est un moment de convivialité que les Français plébiscitent tout particulièrement. Sur ce segment, la concurrence s’accentue. Les chips, cacahuètes ou saucisses cocktail se voient voler la vedette par des  produits traditionnels, cœur de repas, déclinés en mini-formats. Parmi les nombreuses innovations, Saint Jean offre des gnocchis et ravioles à poêler, en version mini, nature ou basilic ; Ecochard lance ses Quenellinis ; Créaline propose son gaspacho en verrines ; Duc investit l’univers du snacking avec ses bouchées de poulet déjà cuites.

Le marché de l’apéritif, un poids lourd de l’agroalimentaire.

Avec un chiffre d’affaires global de 1,6 milliards d’euros et une croissance de 2.8 % en volume et de 4.5 % en valeur, le marché des produits pour l’apéritif (fromage, produits salés pour apéritif, olives et graines…) attise les convoitises. (Source Symphony IRI CAMP2-2010).

Des lancements en adéquation avec les attentes des Français.

Les nouveaux produits affluent sur le segment, jouant la carte fraîcheur, diversité et originalité.

Une enquête Ipsos a révélé ce que chercheraient d'abord à mettre en avant les Français au moment d'organiser un apéritif:

  • 44% évoquent la fraîcheur. Les plateaux 4ème gamme de Florette, Les Crudettes, ou des MDD répondent à cette attente.
  • L'originalité est citée par 39% des personnes interrogées, la diversité par 37%. D’où les innovations qui se succèdent.
  • Le terroir, qui importe pour 35% des Français, est exploité par saint Jean ou Ecochard.
  • Dans un contexte de préoccupation grandissante à l'égard de la santé, l'équilibre alimentaire est cité par 31%. Grâce aux verrines -Créaline ou Vivien Paille-, aux plateaux de mini-légumes ou aux bouchées de viande, l’apéritif devient déculpabilisant.

 

Pour s’offrir un prétexte à la dégustation de ces nombreuses innovations, rendez-vous le jeudi 2 juin pour l’opération "Apéritif à la française", orchestrée par Sopexa, groupe français de marketing et de communication en agroalimentaire. Comme chaque année depuis 2004, des milliers de citadins de plus de 30 villes d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud, d’Asie et du Moyen-Orient prendront l’apéritif simultanément dans le but de promouvoir la diversité des produits apéritifs français.

A lire également

Si le végétal gagne du terrain, les Français restent attachés à la consommation de produits carnés. Les chiffres en faveur du flexitarisme…

Le 14/12/2017

En 2016, le Petit Robert intégrait dans ses pages le mot "vegan". En 2017, c'est le mot "flexitarisme" qui a fait son arrivée dans les dictionnaires de la langue française. Ce terme bénéficie ce jour d’une forte notoriété auprès des médias, sur les réseaux sociaux et, par conséquent, dans la stratégie des marques.

Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Naï-Cha : La nouvelle boisson végétale à base de thé "made in Breizh"

Le 21/11/2017

Naï-Cha, c’est une nouvelle boisson 100% végétale & gourmande "Made in Breizh". Elle est à la confluence de 5 tendances phares du moment : l’essor d'une offre "petit déjeuner" nomade, la dynamique des boissons à base de thé, l’attractivité des recettes ethniques et l’essor incontesté du bio et du végétal ! Voilà un avenir qui s'annonce prometteur…