Un supermarché, un restaurant ou les deux à la fois : Ethnic Angel s’inscrit dans l’évolution de la restauration.

Le 19 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Ethnic Angel, une enseigne originale misant sur le plaisir et l’exotisme vient de faire son apparition dans le faubourg Montmartre à Paris. Supermarché au rez-de-chaussée et restaurant à l’étage, *Ethnic Angel propose un voyage à travers 80 pays*.

Ethnic Angel

Dans le supermarché, au-delà des achats alimentaires quotidiens, Ethnic Angel propose aux consommateurs de découvrir des spécialités de plus de 80 pays du monde entier : alimentaire, mode, beauté, culture, cuisine. La clientèle est variée et se compose même des communautés ethniques qui ont la possibilité de trouver des produits de leurs régions natales. L’amplitude horaire est importante puisque Ethnic Angel reçoit le chaland tous les jours de 8h à 23h.

Le restaurant se trouve à l’étage avec les rayons non alimentaires du supermarché. Avec 48 places assises dans une ambiance cosy, la restauration y est traditionnelle. Un bar et  un salon de thé permettant à chacun de prendre le temps de se relaxer, de travailler ou tout naturellement de se faire plaisir. Le service bar et salon de thé est proposé à n’importe quel moment de la journée et l’établissement met gratuitement  le wifi à la disposition de ses clients.

Rien ne sépare physiquement le supermarché du restaurant. Tout a été étudié : la décoration met en avant l’aspect multiculturel de l’établissement et l’ambiance musicale permet à chacun de s’évader. Ce concept  pourrait se développer rapidement dans d’autres arrondissements de Paris puis ensuite à l’étranger.

Le créateur d’Ethnic Angel a été jusqu’au bout du concept et mise sur de nouveaux relais de croissance.

En surfant sur la vague de l’exotisme, Angèle Séguillon, la responsable de l’établissement a bien intégré les nouvelles tendances alimentaires et plus particulièrement, l’attrait des consommateurs pour de nouveaux produits et plats étrangers. En additionnant distribution et restauration, Ethnic Angel s’inscrit dans une des grandes mutations à venir de la restauration. Comme le souligne, Bernard Boutboul, Directeur du Cabinet Gira Conseil, l’avenir est dans  le mélange des genres : supermarché- restaurant ou les deux à la fois.

Pour compléter son offre et profiter au maximum d’une troisième tendance porteuse, Angèle Séguillon réfléchit à la possibilité de développer un rayon snacking  pour le midi.

A lire également

Restauration collective : les derniers chiffres clés 2016 et les tendances à venir

Le 09/05/2017

La restauration collective représente 23.8 % de la RHD, avec 20 milliards d'euros de CA. Population scolaire en augmentation, vieillissement de la population, durées de séjour diminuées, dynamique du trafic aérien, mais aussi évolution des habitudes de consommation offrent de nouvelles perspectives à la restauration collective.

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.