Robots de service, les enjeux d'un marché à fort potentiel

Le 20 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Roomba
Le marché de la robotique de services semble être appelé à croitre de manière importante dans les années à venir, avec notamment des applications pour les seniors en cours d'expérimentation. Marché au sein duquel les PME peuvent jouer un rôle important.

Les marchés de la robotique

(source : International Férération of Robotic et salon innorobo)

Le marché de la robotique peut être segmenté en 2 grandes catégories :
- la robotique industrielle (que l'on ne présente plus et qui a largement fait ses preuves !),
- la robotique de services.

Cette robotique de services se définit comme le développement de robots plus ou moins autonomes qui sont au service du bien-être des humains. A peu près 200 entreprises se partagent le marché mondial de la conception à la production, et un très grand nombre d'autres entreprises proposent des sous-ensembles techniques destinés à ces robots.

A l'intérieur de cette catégorie, on distingue les robots professionnels des robots personnels :

  • Des premiers robots militaires (apparus pendant la seconde guerre mondiale) à 2009, le marché des robots professionnels représentait un marché total de 13.2 milliards USD, dominé par le marché de la Défense (29%, environ 23 000 unités vendues dans le monde) et des robots de traite (les "field robots", 25%). Viennent ensuite les robots pour les secteurs du nettoyage et du médical (télémédecine, téléchirurgie) avec pour chacun 8% de part de marché. Sur la période 2010-2013, ce marché devrait croitre de 12.2 milliards USD supplémentaires, avec près de 80 000 nouvelles unités vendues.

250px-Sdkfz302elektr[1]

Le Goliath, premier robot militaire (1940)

  • De ses origines à 2009, le marché des robots personnels a été quant à lui estimé à 8,7 millions d'unités vendues, dont 3,1 millions de robots domestiques et 5,6 millions de robots dits de divertissements ou d'éducation (dont les jouets). Sur la période 2010-2013, l'estimation est de plus de 11 millions de nouvelles unités vendues. 

roomba 530[1]

Robot aspirateur Roomba (2011)

Globalement, le marché de la robotique de services devrait être multiplié par 30 en 10 ans, passant de 3,3 milliards USD en 2008 à plus de 100 milliards USD en 2020.

Le marché de l'aide et l'assistance à la personne reste quant à lui encore restreint.

Robots et seniors

Les robots pour les seniors et notamment dans le cadre de l'aide à domicile et de la dépendance n'ont donc pas encore rencontré leur marché malgré la multiplication des prototypes et projets en la matière (Des robots pour l’assistance aux personnes). Une forte progression de ce marché est tout de même attendue par les spécialistes dans les 10 ans à venir, mais aucun chiffre n'est avancé.

Les enjeux de ce marché des robots pour les seniors :

  • usage : le robot de service doit apporter un service, mais lequel ? Doit-on aller vers un robot qui ferait tout et pourrait se substituer à l'humain (pure science fiction pour certains spécialistes) ou plusieurs robots chacun dédié à une tache dans la maison ? Le succès du Roomba et de la société I-Robot (6 millions d'unités vendues à ce jour) semble pousser à un modéle de robot simplifié répondant à un usage unique (autres exemples : le robot tondeuse ou le robot nettoyeur de piscine).
  • acceptabilité : alors qu'au Japon se multiplient les modèles de robots humanoïdes, en Europe et aux Etats-Unis ce sont plutôt des robots ordinateurs qui vont être appelés à se développer. Nous avons là une segmentation culturelle du marché ! Un robot humanoïde risque d'avoir du mal à être accepté par les occidentaux, quelle que soit la valeur apportée.
  • technologie : si l'on parle de plus en plus de robots, c'est principalement grâce aux importants progrès technologiques de ces dernières années, mais un robot pour l'assistance de la personne doit offrir des garanties de services fortes notamment s'il s'agit de sécuriser celle-ci. Des travaux sont donc encore à mener dans : 
    - la perception de l'environnement via des réseaux de capteurs et la vidéo,
    - l'intelligence artificielle,
    - l'internet sans fil pour la mise en réseau des robots entre eux et avec l'extérieur mais aussi pour déporter des puissances de calcul nécessaires aux traitements des différentes informations,
    - la géolocalisation,
    - l'autonomie,
    - la miniaturisation des batteries...
  • économie : le succès du robot-aspirateur semble prouver que l'usage fait le marché et le robot simplifié devrait permettre aux industriels de pouvoir proposer des prix plus rapidement acceptables.

Les PME ont donc un rôle à jouer sur ce marché, soit via des robots qui repondent à de véritables besoins du marché soit en proposant des sous-systèmes technologiques innovants et performants pour venir enrichir des robots portés par de plus gros industriels.


Des projets en cours

  • le projet Syscare : projet s'appuyant sur le robot NAO d'Aldebran Robotics et l'université Paul Sabatier de Toulouse et qui cherche à proposer une solution pour prolonger le maintien à domicile d'une personne âgée (système incluant l'assistance physique et cognitive, le monitorage de la personne et un lien avec du personnel médical et les aidants naturels)
  • le projet PAL, qui vise à développer des solutions robotiques au service des seniors à coûts raisonnables, simples d'usage et de maintenance et de moindre encombrement. Une expérimentation avec près de 50 personnes devraient être mise en place d'ici la fin d'année au CHU de Nice. Ce projet est un projet porté par l'INRIA.
  • Le projet SRS porté par la commission européenne pour faciliter l'indépendance à domicile.

 

Pour aller plus loin

  • La journée robotique de la MEITO le 30 juin prochain à Lannion
  • Le groupe Cap Robotique organisé dans le cadre du pôle de compétitivité Cap Digital
  • Le syndicat de la robotique Syrobo

A lire également

Wearable technologies : applications en santé

Wearable technology : Une tendance, et de plus en plus d'applications en santé

Le 30/09/2013

Alors que les annonces de mise sur le marché de montres connectées battent leur plein sur le secteur high-tech, c'est en réalité un nouveau segment de marché qui fait son apparition : les "wearable technology", ou encore la "technologie portée sur soi". Un marché qui devrait peser plus de 10 milliards de dollars en 2016.

Bilan projets TecSan de l'ANR

Technologies pour la Santé et l’Autonomie : Bilan des projets TecSan 2009-2013

Le 30/08/2013

Le programme TecSAN soutient depuis 2009 des projets de recherche collaborative sur des technologies pour l'autonomie ou la santé. Le bilan des projets menés permet de percevoir les défis et les progrès technologiques réalisés dans ces domaines.

Quand le corps communique avec un smartphone

Le 29/08/2013

Motorola collabore avec plusieurs start-ups américaines sur des solutions d’authentification qui pourraient demain remplacer les mots de passe. Ces dispositifs innovants offrent également des perspectives dans la m-santé.