Une évolution significative dans la lecture des codes à barres endommagés

16/04/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les informations contenues dans le code à barres d'un produit (référence, prix...) permettent d'assurer sa traçabilité, depuis sa création (production) jusqu’à sa destruction (consommation) en passant par les étapes de transformation et son acheminement. Vu que ces étiquettes se présentent le plus souvent sous forme papier, il arrive régulièrement, au cours des différentes étapes de la Supply Chain, que ces étiquettes soient endommagées, déformées, rayées, effacées ou faiblement contrastées; ce qui rend impossible leur lecture par les scanners classiques.

Pour éviter que ces situations se traduisent par une rupture de traçabilité, les sociétés Cognex et Honeywell ont mis au point dernièrement de nouveaux lecteurs innovants: 

  • Le DATAMAN 500 de Cognex est un lecteur qui permet de traiter jusqu’à 1 000 images par seconde, qu'il s'agisse de codes à barres 1D ou 2D (DATAMATRIX et QR) et ce quelque soit leur orientation, ainsi que plusieurs codes contenus sur une même image. De plus, il est capable de lire les codes à barres 1D endommagés, flous et rayés;
  • Le Voyager 1200g, scanner linéaire lancé par Honeywell, est un appareil qui garantit des performances de lecture de tous les codes à barres, y compris sur les codes abîmés, mal imprimés, maculés ou décolorés.

Ces nouvelles solutions permettent à leurs utilisateurs d'améliorer leur capacité de traitement en  réduisant le temps de lecture, leur productivité en évitant les temps d'attente, et de réduire les erreurs humaines dûes à la saisie manuelle de données.

Auteurs de cet article: Laetitia Assenza, Alexandre Benaday, Mathilde Cabantous, Mélanie Déposé, Rémy Le Chanu, Katia Oliveira, Mandine Pasquier (étudiants ESLI) + Anita Manfoumbi (stagiaire Bretagne Supply Chain).

A lire également

Baromètre logistique 2012 : Fluctuations de la demande et incertitude des marchés

Le 28/02/2013

Suite à un sondage en ligne proposé entre Mai et Juin 2012, le groupe Capgemini Consulting publie son rapport sur les fluctuations de la demande et l'incertitude des marchés.

Le groupe Leclerc dope la performance de ses plateformes logistiques dans l'ouest

Le 19/11/2012

Le groupe de distribution a investi récemment dans plusieurs de ses plateformes de l'ouest de la France, afin d'améliorer leur performance.

L'impression 3D : une révolution en marche

Le 03/09/2012

Une nouvelle technologie de production additive est apparue il y a peu et promet déjà de déclencher une révolution sans précédent depuis la création des chaînes d’assemblage. En effet, l’impression 3D suscite de plus en plus l’intérêt des professionnels comme des particuliers et menace d’impacter l’organisation même du secteur logistique.