Les biocarburants s’invitent dans l’aviation civile

16/04/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La flambée du prix du pétrole de ces derniers mois met le secteur du transport aérien en alerte. La note de carburant des compagnies devrait en effet atteindre 120,7 milliards d'euros en 2011, soit 29% des coûts opérationnels totaux, contre 25% en 2010. En conséquence, l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA) a revu à la baisse ses prévisions de résultat pour l’année 2011, prévoyant une chute des bénéfices du secteur de 46% à 6,22 milliards d'euros, contre 11,6 milliards d'euros l’an passé.

Au-delà de l'impact purement économique, différentes compagnies ont décidé de s'engager dans une réelle politique de développement durable. En plus de l'intégration de matériaux composites, destinée à alléger le poids des appareils et donc à réduire leur consommation en kérosène, l'utilisation des biocarburants dans le transport aérien sera de plus en plus fréquente, en vue de réduire  les émissions de gaz à effet de serre. Un  premier essai a été effectué en 2008 par un avion de la compagnie Virgin Atlantic, qui relia Heathrow à Amsterdam en faisant fonctionner un de ses réacteurs au biocarburant. Prochainement, la compagnie allemande Lufthansa ouvrira une première ligne aérienne commerciale entre Hambourg et Francfort, avec un A321 fonctionnant à 50% au biocarburant. Ainsi, sur 6 mois, ce seront 1 500 Tonnes de G.E.S qui seront "économisées"

Les objectifs annoncés par l'IATA et l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) devraient se traduire par une diminution par deux des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050 et le plafonnement de ces émissions en 2020, et ce malgré un triplement attendu de la demande dans les 20 prochaines années. Ces objectifs sont certes ambitieux, mais ils sont nécessaires si les compagnies veulent assurer la pérennité du transport aérien. Ce qui supposera de leur part de renoluveler une partie de leurs appareils pour s'équiper d'avions acceptant des carburants alternatifs.

Rédacteurs: Matthieu Bonnivert, Florian Girard, Antoine Leycuras, Paul Le Montreer, Jean-François Peyssy et Maxime Vannier (étudiants de l'ESLI) et Anira Manfoumbi (stagiaire Bretagne Supply Chain).

A lire également

La logistique au cœur de la compétitivité française

Le 10/09/2015

Le gouvernement a décidé de prendre les choses en main en concertant les acteurs de la logistique pour nouer le lien et bâtir une politique commune et partagée pour que la logistique française de demain devienne un levier de compétitivité pour les entreprises françaises.

Douanefrance.mobi : un service sur mesure pour votre logistique internationale

Le 22/05/2015

Afin de simplifier l’accès des usagers aux services douaniers, la Douane lance l'application mobile Douanefrance.mobi, disponible sur iOs et Androïd.

Exporter au Japon : comment s’y prendre ?

Le 25/06/2014

Marine, Mélanie et Keisuke, étudiants à l'Institut de Gestion de Rennes en Master Administration des Entreprises, Parcours Management des entreprises japonaises sont de retour pour nous aider à développer des affaires avec le Japon. Ils nous donnent quelques clés sur les modes de distribution, les modalités de transport et les exigences douanières.