Inbento : une restauration rapide centrée sur une lunchbox « à la Japonaise ».

Le 12 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Un nouveau concept de *restauration rapide* vient de voir le jour à Toulouse, construit autour de *l’art japonais du Bento*.

In bento 

 

Les Bento peuvent se définir comme des « boîtes repas » à compartiments. Elles permettent de proposer de nombreux plat en petite quantité, de varier le repas tant en couleurs qu’en saveurs.

 

Inbento utilise le principe de boites compartimentées de différentes couleurs. A chaque couleur correspond un menu différent. De plus, les clients peuvent choisir en fonction de leur appétit, soit une formule à 1 boîte, soit une formule à 2 boîtes.

Box Inbento 1 

Menu Rose 1 boîte

Poêlée d'esturgeon acidulée à la moutarde
Céréales gourmandes aux saveurs ibériques
Artichauts à la barigoule

7,90€

Box Inbento 2 

Menu Vert 2 boîtes

Poêlée de julienne aux champignons noirs
Céréales gourmandes aux saveurs ibériques
Quatuor de légumes vapeur
Salade de quinoa et ses dés de feta
Omelette aux oignons
Panna cotta à l'orange

9,90€

Les recettes proposées ne sont pas typiquement japonaises, mais se veulent gourmandes, variées et équilibrées et évoluent selon les saisons. Elles sont préparées par un traiteur sur la base de produits frais et validées par un nutritionniste. Ouvert de 8h à 22 h du lundi au samedi, Inbento devrait rapidement proposer un service de livraison.

Le concept du « glocalvore » envahit la restauration.

Mélange de local et de global, ces nouvelles propositions séduisent de plus en plus de consommateurs. Importer des concepts de cultures venues d’ailleurs en les revisitant avec des propositions culinaires plus locales et adaptées à nos goûts correspond bien à une société ouverte sur le monde mais où chaque peuple souhaite garder les spécificités qui ont fait son histoire.

Ludique, fun, esthétique, mélange de saveurs, exotique, frais, sain, pratique, nomade : autant de tendances porteuses qui devraient réserver à ce nouveau concept un bel accueil de la part des Toulousains. Florent Leblanc, le responsable, en est convaincu puisqu’il prévoit l’ouverture de 200 points de vente dans les 10 ans à venir.

A lire également

Restauration collective : les derniers chiffres clés 2016 et les tendances à venir

Le 09/05/2017

La restauration collective représente 23.8 % de la RHD, avec 20 milliards d'euros de CA. Population scolaire en augmentation, vieillissement de la population, durées de séjour diminuées, dynamique du trafic aérien, mais aussi évolution des habitudes de consommation offrent de nouvelles perspectives à la restauration collective.

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.