Retour sur le séminaire TIC et Seniors du 31 mars 2011 : marché des seniors, modèles économiques et initiatives

Le 18 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le programme SAS/TIC et Seniors organisait son séminaire de lancement le 31 mars 2011. Parmi les nombreux thèmes abordés, cet article revient sur quelques idées-forces entendues sur la question du financement des produits et services pour les seniors et sur plusieurs initiatives présentées lors du séminaire.

Financement et modèles économiques

  • Maison de retraite, aide à domicile, hospitalisation à domicile : qui paie le « reste à charge » ? Est-ce l’usager ou sa famille, le Conseil général, la mutuelle ? On ne sait pas toujours répondre. Pour un coût moyen de séjour en maison de retraite égal à 2.200 € par mois, le « reste à charge » est en moyenne de 1.200 €.
  • 80% des Français souhaitent se prémunir contre la dépendance.
  • Les Français âgés de 70 ans et plus font preuve d’un excès de confiance qui limite l’anticipation dans l’aménagement de leur logement pour faire face au grand âge et pour limiter les risques d’accident domestique.
  • Il existe en France un état d’esprit attentiste par rapport à la prise en charge de la dépendance : pourquoi anticiper une dépense si l’on peut quelques années plus tard bénéficier de la gratuité ?
  • Le responsable d’un établissement hospitalier s’étonne de ne pas être davantage sollicité par les offreurs de produits ou services TIC visant le marché des seniors.
  • Pour les organismes de financement de la dépendance, le positionnement et l’ouverture par rapport aux TIC sont récents.
  • Nouveaux entrants : de grands opérateurs issus du secteur de l’énergie, de la téléphonie ou de la santé vont structurer le marché de l’assistance aux personnes âgées. L’un des enjeux de ce marché est la bonne articulation entre les PME et ces grands opérateurs.
  • Nécessité d’élargir l’approche marché sur le plan géographique et en termes de cible pour rentabiliser le modèle économique.

 MG 5415

M.Patrick Malléa du CNR-Santé

Des témoignages, des initiatives

  • Le potentiel est considérable mais le marché n’est pas encore là.
  • De nombreux projets de services ou produits pour les seniors se développent autour de la communication et du lien social, mais peu arrivent véritablement sur le marché.
  • EHPAD et hôpital peuvent être un terrain d’expérimentation pour tester des solutions TIC visant également un usage à domicile.
  • Compte-tenu de sa population, le département de la Creuse représente la France de 2025 : 30% de la population y est âgée de plus de 60 ans et la part de plus de 75 ans y est deux fois supérieure à la moyenne nationale.
  • Il existe un vrai intérêt chez les personnes âgées pour les formations à l’informatique. Mais ça ne peut fonctionner que si la pédagogie est adaptée à cette population, à ses aptitudes physiques et cognitives et sait prendre en compte autant ses envies que ses appréhensions.

 MG 5458 R1

Table ronde "projets et déploiements"

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.