Confiserie. Haribo devra-t-il raviver ses couleurs ?

Le 11 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La nouvelle réglementation européenne concernant les *colorants azoïques* a poussé *Haribo* à abandonner les couleurs vives. Mais un an après, les ventes de certains produits phares s’en voient affectées…

Les produits de confiserie contiennent souvent des colorants artificiels offrant des couleurs vives, plébiscitées par les jeunes consommateurs. Or ce type d’additifs n’a pas bonne presse, notamment les colorants de synthèse azoïques. Selon l’étude de Southampton, ils pourraient y avoir un lien entre leur consommation et l’hyperactivité des enfants.

Contraint par la nouvelle réglementation européenne (règlement européen n°1333/2008) et pour éviter la notification « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants » sur les packagings, Haribo a abandonné les colorants azoïques. L’entreprise a même pris le parti de substituer totalement les colorants synthétiques par du naturel. Les Dragibus entre autres affichent plus de naturalité mais, en contre partie, des couleurs plus fades… Un an après, l’entreprise pourrait être amenée à revoir sa copie car les ventes baissent.

 

Le consommateur recherche des ingrédients naturels, moins transformés…

Dans cette optique, Olivier Cima de Diana Naturals, déclare « que la recherche d’ingrédients colorants et de colorants naturels est une tendance de fond ; il estime à plus de 20 % leur augmentation entre 2009 et 2010 ».

La vague du clean label est donc une opportunité pour les industriels de se démarquer. Cependant il suscite aussi des défis : comment agir sur la formulation sans trop affecter les caractéristiques organoleptiques ? Peut-on modifier l’aspect visuel d’un produit -donc le plaisir- au nom de la naturalité ? Sachant que la couleur fait naître des attentes relatives à la saveur et renforce l'appétence du produit, le consommateur n’est peut être pas encore prêt à voir son diabolo menthe devenir transparent.

 

(*) Colorants azoïques : Jaune orangé S (E 110), Jaune de quinoléine (E 104), Carmoisine ou Azorubine(E 122), Rouge allura (E 129), Tartrazine (E 102), Ponceau 4R (E 124).

A lire également

Concours Givaudan : "Quand le végétal nous régale !"

Le 22/03/2018

Jeudi 15 mars se tenait la 13 ème édition du concours Givaudan en partenariat avec la licence professionnelle DRACI. "Quand le végétal nous régale" était le thème choisi par Givaudan illustrant par la même occasion les réflexions du groupe quant à la végétalisation de l'assiette et leur programme "Plant'Attitude".

Centrale d'Achat des Artisans Alimentaires de l'Ouest

C3AO : Une Centrale d'Achat des Artisans Alimentaires de l'Ouest

Le 22/03/2018

Dédiée aux professionnels de l’artisanat alimentaire, cette centrale d’achat a pour mission de négocier régionalement les achats des artisans bretons (épicerie, crèmerie, surgelés, emballage, énergie,…), avec un objectif de 10 à 20% d’économies.

Les nouveaux outils promotionnels : au lieu d'offrir du prix, offrons des solutions…

Le 08/02/2018

Les enseignes utilisent souvent le levier de la promotion ponctuelle pour se démarquer de leurs concurrents, avec des remises faisant parfois grand bruit… En anticipation du projet de loi limitant les promotions sur les produits alimentaires, certaines marques avaient déjà imaginé de nouvelles façons de présenter les promotions.