Confiserie. Haribo devra-t-il raviver ses couleurs ?

Le 11 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La nouvelle réglementation européenne concernant les *colorants azoïques* a poussé *Haribo* à abandonner les couleurs vives. Mais un an après, les ventes de certains produits phares s’en voient affectées…

Les produits de confiserie contiennent souvent des colorants artificiels offrant des couleurs vives, plébiscitées par les jeunes consommateurs. Or ce type d’additifs n’a pas bonne presse, notamment les colorants de synthèse azoïques. Selon l’étude de Southampton, ils pourraient y avoir un lien entre leur consommation et l’hyperactivité des enfants.

Contraint par la nouvelle réglementation européenne (règlement européen n°1333/2008) et pour éviter la notification « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants » sur les packagings, Haribo a abandonné les colorants azoïques. L’entreprise a même pris le parti de substituer totalement les colorants synthétiques par du naturel. Les Dragibus entre autres affichent plus de naturalité mais, en contre partie, des couleurs plus fades… Un an après, l’entreprise pourrait être amenée à revoir sa copie car les ventes baissent.

 

Le consommateur recherche des ingrédients naturels, moins transformés…

Dans cette optique, Olivier Cima de Diana Naturals, déclare « que la recherche d’ingrédients colorants et de colorants naturels est une tendance de fond ; il estime à plus de 20 % leur augmentation entre 2009 et 2010 ».

La vague du clean label est donc une opportunité pour les industriels de se démarquer. Cependant il suscite aussi des défis : comment agir sur la formulation sans trop affecter les caractéristiques organoleptiques ? Peut-on modifier l’aspect visuel d’un produit -donc le plaisir- au nom de la naturalité ? Sachant que la couleur fait naître des attentes relatives à la saveur et renforce l'appétence du produit, le consommateur n’est peut être pas encore prêt à voir son diabolo menthe devenir transparent.

 

(*) Colorants azoïques : Jaune orangé S (E 110), Jaune de quinoléine (E 104), Carmoisine ou Azorubine(E 122), Rouge allura (E 129), Tartrazine (E 102), Ponceau 4R (E 124).

A lire également

Evolution des pratiques de consommation et de distribution de la viande : colloque Animal, viande et société, des liens qui s’effilochent ?

Le 20/12/2016

Les relations entre l’Homme et les animaux d’élevage ont évolué, modifiant les pratiques de consommation et de distribution. Le colloque organisé par le CIV en mai dernier, sur le thème "Animal, viande et société : des liens qui s’effilochent" a permis d'apporter des réponses aux nombreuses questions d’actualités qui impactent la filière viande.

Tendances alimentaires émergentes à l’horizon 2030

Le 30/11/2016

Publiée par AlimAvenir avec Futuribles, l’étude Vigie Alimentation 2016-2017 vient de paraître. Elle analyse 10 principales tendances alimentaires et les projette à horizon 2030. Auront-elles modifié la chaîne alimentaire ? Cette étude est le fruit d’un croisement de données et de visions d’experts. Retour sur ces dernières…

Les tendances Food & Drink 2017 selon la société d'études de marché Mintel.

Le 29/11/2016

Mintel, société d'études de marché et gestionnaire de GNPD, base de données mondiale de l'innovation, dévoile ses prédictions pour 2017 en matière de tendances alimentaires. Jenny Zegler, Global Food & Drink Analyst, propose une vision à l'échelle mondiale qui repose sur des attentes fortes en matière de santé, de praticité et de confiance.