Confiserie. Haribo devra-t-il raviver ses couleurs ?

Le 11 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La nouvelle réglementation européenne concernant les *colorants azoïques* a poussé *Haribo* à abandonner les couleurs vives. Mais un an après, les ventes de certains produits phares s’en voient affectées…

Les produits de confiserie contiennent souvent des colorants artificiels offrant des couleurs vives, plébiscitées par les jeunes consommateurs. Or ce type d’additifs n’a pas bonne presse, notamment les colorants de synthèse azoïques. Selon l’étude de Southampton, ils pourraient y avoir un lien entre leur consommation et l’hyperactivité des enfants.

Contraint par la nouvelle réglementation européenne (règlement européen n°1333/2008) et pour éviter la notification « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants » sur les packagings, Haribo a abandonné les colorants azoïques. L’entreprise a même pris le parti de substituer totalement les colorants synthétiques par du naturel. Les Dragibus entre autres affichent plus de naturalité mais, en contre partie, des couleurs plus fades… Un an après, l’entreprise pourrait être amenée à revoir sa copie car les ventes baissent.

 

Le consommateur recherche des ingrédients naturels, moins transformés…

Dans cette optique, Olivier Cima de Diana Naturals, déclare « que la recherche d’ingrédients colorants et de colorants naturels est une tendance de fond ; il estime à plus de 20 % leur augmentation entre 2009 et 2010 ».

La vague du clean label est donc une opportunité pour les industriels de se démarquer. Cependant il suscite aussi des défis : comment agir sur la formulation sans trop affecter les caractéristiques organoleptiques ? Peut-on modifier l’aspect visuel d’un produit -donc le plaisir- au nom de la naturalité ? Sachant que la couleur fait naître des attentes relatives à la saveur et renforce l'appétence du produit, le consommateur n’est peut être pas encore prêt à voir son diabolo menthe devenir transparent.

 

(*) Colorants azoïques : Jaune orangé S (E 110), Jaune de quinoléine (E 104), Carmoisine ou Azorubine(E 122), Rouge allura (E 129), Tartrazine (E 102), Ponceau 4R (E 124).

A lire également

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.

Mac Donald en passe de mettre un pied en GMS ?

Le 06/02/2017

Produit phare de la restauration rapide, le burger suscite de plus en plus d’initiatives… Si McDonald’s est longtemps resté leader sur le segment, la concurrence explose, forçant la chaîne de fast food à se réinventer. Place à une belle opération de communication puisque la chaîne annonce la commercialisation de la célèbre sauce du Big Mac.

Seniors : comment construire une communication ciblée ?

Le 06/02/2017

Les seniors constituent une cible privilégiée mais à qui il est parfois difficile de s'adresser. Quels sont les produits qui ont bénéficié du viellissement de la population ? Comment maintenir cette position face aux nouvelles générations de seniors ? Quels plans de communication privilégier pour optimiser ses campagnes ?