Big Bite : un sandwich à moins de deux euros pourra t’il trouver sa place en France ?

Le 08 avril 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Une nouvelle enseigne de *restauration rapide*, originaire de Norvège, vient de s’installer à Barcelone. *Big Bite* connaît déjà un franc succès dans son pays d’origine et s’attaque à l’Europe.

Big Bite

Big Bite est une franchise qui se veut un concurrent direct de Subway, acteur incontournable de la  restauration rapide qui compte 34 000 restaurants dans le monde et une implantation dans une centaine de pays.

Chez Big Bite, les sandwiches sont préparés sur commande, devant le client avec du pain norvégien, légèrement sucré et cuit chaque jour. Mais le plus surprenant reste son prix car le sandwich du jour est à 1,99 euros et le ticket moyen du repas s’élève à 3,50 euros.

En s’implantant en Espagne, la nouvelle enseigne originaire d’Europe du Nord a dû  s’adapter aux habitudes alimentaires  locales en rajoutant des ingrédients du pays comme la tortilla ou le jambon Serrano et en prévoyant la possibilité de se restaurer sur place, ce qui n’est pas dans les traditions nordiques. Aujourd’hui, l’enseigne envisage d’autres implantations en Espagne mais aussi en Italie, en Suède et au Danemark.

Décryptage :

Les concepts de restauration rapide poursuivent leur expansion en Europe. Big Bite joue la carte de la transparence, du multiculturalisme et surtout du prix. Big Bite a-t-il une chance de percer en France ? D’ores et déjà, un concept baptisé « Goutu » avait fait le pari de proposer un sandwich à 1 euro et  n’a pas eu le succès escompté.

Le prix est toujours un critère important chez le consommateur et une offre à prix d’appel est toujours séduisante. Cependant, lors d’une conférence au salon Sandwich et Snack Show, Bernard Boutboul du Gira Conseil, précisait que l’offre low cost trouvait bien sa place à domicile mais pas en restauration hors domicile.

Le snacking tend à répondre à de nouvelles attentes autour du frais, de la variété, du nutritionnellement correct, du sur-mesure, et surtout de la qualité. Autant d’exigences fortes de la part du consommateur difficiles à concilier avec du très bas prix dans un modèle économique pérenne.

A lire également

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

Chiche! L'apéro, un nouvel usage pour les légumineuses

Le 05/05/2017

Des légumineuses à l’apéro : la marque Chiche! offre une nouvelle place aux légumineuses. Souvent positionnées sur l’axe santé, les légumineuses ne sont pas synonyme de plaisir. Et pourtant, une start-up incubée par l’Isara de Lyon, mise sur un instant de consommation inattendu et un marketing plutôt fun pour ces légumes secs.

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.