Les entreprises d’agroalimentaire bretonnes participent à l’expérimentation sur l’étiquetage environnemental.

Le 22 mars 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
C’est, au final, 168 entreprises qui ont été retenues pour participer à l’expérimentation sur l'étiquetage environnemental lancée par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable. Parmi elles, 42 % d’entreprises agroalimentaires.

Etiquetage environnemental 

Au départ, elles étaient 230 à se porter volontaires à l’appel à candidature lancé en novembre et décembre 2010, pour participer à la mise en œuvre de ce nouvel affichage environnemental.

Les modalités et finalités de l’opération  ont conduit des entreprises extrêmement variées à proposer leur participation.

Les 168 entreprises retenues couvrent tous les secteurs de la consommation courante et illustrent la variété du tissu industriel et commercial français.

  • 30 % d’entreprises de moins de 50 personnes, 45 % de 50 à 500 personnes et 25 % de plus de 500 personnes,
  • 57 entreprises sont des entreprises individuelles et 111 sont des collectifs d’entreprises,
  • 42 % couvrent le secteur de l’agroalimentaire. Les autres secteurs représentés sont : les produits d’hygiène/cosmétique/ménager, habillement/textile/chaussure, papeterie/produit d’impression/produit d’édition, équipement (électrique, électronique, ameublement, sport…), produit d’aménagement ou de construction, distribution/multi produits, divers (hôtellerie, éclairage public, jouet, fleur…)

A titre d’exemple, en Bretagne, Aviculteurs Associés/InVivo, Biocoop SA, Cereco, Glon, Meralliance SAS, Pomona et Triballat-Noyal vont participer à l’expérience qui démarrera le 1er juillet 2011 pour une durée de 1 an.

A partir du 2ème semestre 2012, un rapport d’évaluation sera remis au Parlement qui décidera d’une généralisation éventuelle de l’affichage environnemental.

A suivre, donc, les innovations proposées par tous ces précurseurs.

A lire également

FeedItBag ou la seconde vie "green" du sac de course

Le 13/07/2017

Une opération de la chaîne de supermarchés allemande Edeka propose des sacs de course à double usage permettant de faire pousser des légumes. Le sac plastique reste néanmoins, dans l’imaginaire collectif, le premier symbole de pollution... L’usage émotionnel associé au FeedItBag réussira t’il à contourner cette forte représentation ?

[...]

Le "sans traitements", une réponse alternative à mi-chemin entre le conventionnel et le bio. Démarche opportuniste ou durable ?

Le 24/05/2017

A mi chemin entre le bio et le conventionnel, l’arrivée d’une voie "sans traitement" semble représenter une réponse aux consommateurs alternatifs, pas encore bio-convertis… Cette nouvelle filière saura-t-elle néanmoins séduire durablement les influentes générations Y et Z, dites "sans concessions" à l'égard de leur responsabilité sociétale ?
[...]

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.