Capital Seniors : un programme pour sensibiliser et accompagner les entreprises dans le développement de produits à destination des seniors.

Le 22 mars 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Capital Senior
Une première conférence organisée par le GIE Eurasanté s’est tenue mardi 15 mars à Lille pour lancer ce programme de 18 mois, co-financé par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (DGCIS). Trois principaux thèmes ont été abordés : le logement des seniors, le rôle des banques et assureurs et le senior en tant que consommateur.

Le projet Capital Seniors fait parti des 8 projets retenus lors de l'Appel à projets "Les seniors : un marché de croissance pour l’entreprise", à l'instar notamment des projets Senior'act et SAS/TIC&Seniors.

Le mardi 15 mars 2011, une après-midi d'échanges et de conférences était organisée à Lille, sur la thématique "Le marché des seniors : des opportunités de croissance pour les entreprises".

Après une intervention de Frédéric Serrière, Président de Senior Strategic, sur l’attractivité du marché des seniors, l’après midi s’est articulée autour de 3 tables rondes :

  • Quelles sont les attentes des seniors actifs.
    • Fabien DACHICOURT - Directeur Général d’Eleis Voyages, membre de Poivre & Sel Voyages
    • Jean-François DEVILLERS, Directeur du développement durable et social - Partenord Habitat
    • Véronique DESHAYES - Chef de marché Senior, Vauban Humanis
  • Les besoins des seniors en situation fragilisée à domicile.
    • Dominique VARLET - Directeur Domosens, Président Domonord
    • Michèle DUPIRE - Diététicienne, Chef du service Nutrition de Santélys
  • Les attentes des seniors en institution et des professionnels soignants et aidants.
    • Pr François PUISIEUX - Service de Gérontologie, Hôpital Gériatrique Les Bateliers, CHRU de Lille
    • Dominique COLICHE, Représentant des usagers à la CRUQPC (Commission de Relation avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge)
    • Christophe DOURNEL - Directeur de l’EHPAD Les Ogiers à Croix

Voici quelques éléments clés relevés lors de ces échanges (Liste non exhaustive) :

Le logement des seniors

  • Les + de 60 ans sont en demande croissante de logements sociaux car la baisse de leurs revenus lors de leur passage à la retraite ne leur permet plus de louer dans le parc privé.
  • Le modèle de logements adaptés regroupés ne pourra plus être la règle demain car les nouveaux « jeunes » seniors veulent la mixité. Ils souhaitent avoir un logement adapté au milieu d’autres logements « normaux ».
  • L’adaptation d’un logement social aux besoins spécifiques des personnes âgées coûte entre 5000 et 15 000 €. Des aides financières pour ces aménagements n’existent pas encore mais les assureurs y réfléchissent car ce coût est minime par rapport à l’entrée en établissement spécialisé.

Voir aussi: Les bailleurs sociaux : des marchés de volume pour l’équipement senior du logement

Le rôle des banques et des assureurs

  • Les banques se préparent à ce nouveau marché en réfléchissant à un modèle de prêt immobilier spécifique senior.
  • Les banques prévoient en outre, le développement des ventes de logements en viager, permettant aux seniors d’utiliser le bouquet pour adapter le logement au maintien à domicile et la rente au financement des aides à domicile.
  • L’assurance dépendance envisagée par le gouvernement semble « actée » et les professionnels de l’assurance préparent déjà les contrats à venir.
  • Les assureurs vont s’intéresser prioritairement aux 50/65 ans pour les fidéliser de manière à les capter lors de l’arrêt de leur activité et donc de leurs assurances et mutuelles d’entreprises.

Le senior en tant que consommateur

  • Il faut parler à cette cible de manière positive. Mettre en avant leurs atouts et pas uniquement les déficiences progressives liées à l’âge. A l’exemple de Vauban Humanis qui vient de lancer un programme intitulé Génération + en induisant + de valeur, + de maturité, + d’expérience, + de savoirs, + de compétences…
  • Une étude à mis en avant la notion d’âge subjectif. Exemple : à 57 ans, l’âge physique perçu sera de 52 ans (on se voit tout de même vieillir dans la glace), mais l’âge intellectuel perçu sera de 44 ans (par rapport à ses envies, ses projets, ses attitudes, ses centres d’intérêt). Ce n’est pas un reniement de l’âge mais une prise de distance.
  • La domotique va devoir répondre aux seniors en situation fragilisée sur les notions d’accessibilité, de communication, de confort mais surtout de lien social. Pour ce faire, une connection avec la télévision semble importante (fort taux d’équipement). La télévision, via notamment un écran tactile, pourrait permettre : la visiophonie pour discuter avec ses enfants, la commande de repas, des liens avec l’appareillage domotique, des liens avec le personnel aidant, la commande de services comme la livraison à domicile de médicaments…
  • Un produit trop générationnel restera un marché de niche (ex : couches pour l’incontinence). Il est possible de travailler sur un produit intergénérationnel dont on cible les bénéfices produits sur une cible générationnelle (ex : Actimel).
  • Le senior ne veut pas être stigmatisé. Cela oblige les entreprises à développer une offre large et variée.
  • Le senior veut pouvoir choisir. Pour l’orienter, c’est le bouquet de services que l’on va proposer autour qui fera la différence. Exemple : les seniors veulent pouvoir acheter un trekking dans l’Himalaya, et pas uniquement une croisière sur le Rhin. Par contre, ils achèteront ce trekking avec accompagnement sur place, contacts, guides, assurances, organisation rapatriement…Cibler sans le dire !

Voir aussi: Cibler les seniors sans le dire : une pratique courante des marques

Présentation du projet Capital Seniors : Eurasanté Mars 2011 Présentation programme Capital-Seniors

A lire également

Opportunités Digitales 2014

Participez à la première rencontre francophone du numérique - Opportunités Digitales

Le 16/09/2014

Les 15-16 octobre prochain à Rennes, découvrez des solutions novatrices pour répondre aux problématiques que vous rencontrez dans votre métier. Venez exprimer vos besoins et découvrir les solutions de demain.

Le héros c'est toi ! Serious games développé par une association au CHU de Rennes

"Le Héros c'est toi !" un serious game développé au CHU de Rennes pour les enfants hospitalisés

Le 16/09/2014

A l’initiative des « P’tits Doudous de l’Hôpital Sud », une association d’infirmiers et de médecins anesthésistes du CHU de Rennes innove en utilisant le numérique pour faciliter la prise en charge des enfants lors des interventions chirurgicales, en proposant un jeu interactif sur tablette.

Zoom sur les 7 premiers projets Silver Eco retenus dans le concours "Innovation 2030"

Le 13/05/2014

Le 25 mars dernier, le Premier Ministre a dévoilé les 58 premiers projets retenus dans le cadre de la phase d'amorçage du Concours mondial d’innovation. Ce concours doit permettre de faire émerger les talents et les aider à développer en France des innovations dans chacune des 7 ambitions stratégiques sélectionnées par la Commission Innovation2030.