Les Français et le "bien vieillir"

Le 21 mars 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le groupe Prévoir et l'Ifop ont enquêté auprès des Français sur leur perception du "bien vieillir" : une majorité de personnes interrogées estime que c'est difficile.

Cependant cette vision diffère en fonction de l'âge : ainsi, au-delà de 65 ans, 57% des Français pensent qu'il est facile de bien vieillir, alors que les moins de 25 ans sont seulement 31% à le penser.

Pour les Français interrogés, âgés de 18 ans et plus, on accède à la vieillesse à 69 ans. Par contre les moins de 25 ans considèrent que l'on bascule dans la vieillesse à 61 ans, alors que les plus de 65 ans situent la vieillesse au-delà de 77 ans. Ces chiffres traduisent une différence entre l'âge réel de la personne et son âge perçu, comme nous l'indiquions déjà dans un précédent article : plus on vieillit et plus l'écart entre âge réel et âge perçu augmente.

De même, le sondage montre une perception différente de la vieillesse en fonction de la catégorie socio-professionnelle : ainsi les ouvriers situent l'âge de la vieillesse à 65 ans, alors que les catégories aisées placent l'entrée dans la vieillesse entre 70 et 72 ans.

Bien vieillir : une bonne hygiène de vie et un environnement favorable

Les Français considèrent que le "bien vieillir" repose sur une bonne hygiène de vie et un environnement social et culturel riche. Toutefois, lorsqu'elles sont interrogées sur leur mode de vie, les personnes issues des catégories socio-professionnelles supérieures décrivent des pratiques davantage en accord avec les recommandations du "bien vieillir" - manger sainement, faire de l'exercice, se cultiver... - que les catégories dites populaires.

La santé : une priorité

En définitive, que signifie l'expression bien vieillir pour les Français ? Pour 70% d'entre eux, bien vieillir signifie vieillir en bonne santé. De façon assez surprenante, 14% seulement des personnes interrogées estiment que bien vieillir c'est avant tout vieillir actif, 8% sans soucis financiers et 8% bien entouré.

Consulter l'enquête

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.