Le premier 4x4 électrique français est ardéchois!

09/03/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le fabricant de carrosseries isothermes Frappa a choisi d'ouvrir son processus de diversification vers les véhicules électriques à travers un premier modèle : un 4x4 français nommé Volteis, lancé fin 2010. Ce 4x4, destiné aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels, est le premier né d'une gamme de véhicules électriques à venir. Ils seront produits et commercialisés à travers une filiale, Electric Car. Cette filiale vient d'ailleurs de bénéficier d'une augmentation de capital de 1,2 millions d'€, destinée à poursuivre les développements de véhicules électriques.

A ce sujet, Julien Torre Frappa, président du groupe Frappa a déclaré : "La division Frappa Ecogreen [solutions des développements durables aux transporteurs, ndlr] présente sur les marchés du 4x4 et du véhicule utilitaire électriques, est aujourd'hui l'un des trois axes majeurs de notre stratégie avec l'industrie des véhicules frigorifiques et les services associés.".

La société distribue également en exclusivité en France un véhicule utilitaire électrique léger de 3,5 tonnes, le EcoCarrier produit par la société allemande Ecocraft. En retour, EcoCraft distribue le Volteis en Allemagne.

En 2010, Electric Car a réalisé un chiffre d'affaires de 1 million d'euros en vendant une centaine de Volteis, seul modèle pour le moment développé par l'entreprise. Quant au groupe, il a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 30 millions d’€, soit une progression de 25 % par rapport à 2009, pour une production de 600 véhicules. Le groupe Frappa exporte aujourd’hui 28 % des volumes et emploie 150 collaborateurs.

Aujourd'hui si le carrossier ardéchois réalise encore 90 % de son chiffre d'affaires dans son coeur de métier, d'ici 5 ans, l'entreprise prévoit "que ces branches atteignent chacune des niveaux d'activité équivalents", annonce Julien Torre-Frappa.

 



Le Volteis


www.aveme.fr


A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.