Les concepts de restaurants mono-produit se développent.

Le 02 mars 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
De plus en plus de restaurants ouvrent avec une *carte réduite à un seul type de plats* dont ils se revendiquent spécialistes.

 Lamoraga 

LAMORAGA

  • Créateur Dani Garcia, chef étoilé
  • Enseigne de dégustation de tapas plutôt haut de gamme
  • Snacking à l’espagnole au comptoir
  • 7 unités créées en Espagne
  • Tapas de tradition et créations originales
  • Des plats qui peuvent se décliner à l’infini
  • 20 ouvertures prévues en Espagne
  • Exportation du concept à l’étranger

Yoom 

YOOM

  • Créateurs Benoît Guilbeau et Mikaël Petrossian
  • Cantine de raviolis chinois à la vapeur (dim sum)
  • Type de concept présent à New York et Londres
  • Une carte de bouchées traditionnelles
  • Une carte plus moderne avec des créations maison
  • Un restaurant ouvert rue des Martyrs, Paris 9
  • Un deuxième projet d’ouverture

Décryptage :

Ces deux exemples illustrent une tendance que l’on observe depuis quelques temps : le développement de concepts de restauration qui ne proposent qu’un seul produit décliné en multiples versions. Les cartes se simplifient et se minimalisent autour d’une seule préparation parfaitement maitrisée. Les clients viennent pour manger LE meilleur poulet grillé, LES meilleures moules, LES meilleures pâtes, LES meilleures Cup Cakes…

Pour autant, le restaurateur doit faire preuve de créativité pour renouveler l’offre en multipliant les saveurs. Quand la recette est importée d’une autre tradition culinaire (c’est particulièrement le cas de Yoom), l’innovation va passer par une « francisation » du goût. Des ingrédients de notre culture alimentaire vont être intégrés pour élargir le segment de consommateurs qui risquerait, sans cela, de concerner uniquement un marché de niche.

Dans ces 2 exemples, cette tendance se marie aussi à :

  • La recherche d’une tradition d’ici ou d’ailleurs
  • La vague du snacking avec des petites bouchées individuelles variées qui se rapprochent d’un grignotage ludique

A suivre donc l’arrivée de ces deux concepts qui pourraient trouver un écho favorable sur le territoire.

A lire également

O local bio, restaurant zero déchet

Le 08/12/2017

Consommer autrement est une tendance qui séduit les consommateurs. A l'occasion de la journée de la lutte contre le gaspillage alimentaire 2017, le ministère a revu les contes de notre enfance version " anti-gaspi". La ville rose, quant à elle, accueillera prochainement Ô Local Bio, le premier restaurant zéro déchet.

Paléo 21, retour aux sources

Le 10/11/2017

Nouveau restaurant de la capitale, Paléo 21 associe dans les assiettes des protéines animales, beaucoup de végétaux et des omégas 3, ingrédients empruntés au régime "Paléo", régime de nos ancêtres préhistoriques...Tout en répondant à une tendance sociétale de quête permanente d'une santé parfaite, Paléo 21 propose une carte alléchante.

Brut Butcher, concept 100% viande

Le 26/09/2017

Concept hybride entre boucherie et fast-food à la française, Brut Butcher, met à l'honneur la viande de boucherie. Nouvelle coqueluche de restauration "fast casual", ce concept a été lancé par une famille d'artisans bouchers qui a souhaité allier ses 2 passions, la boucherie et la restauration.