Entrepôts et Plateformes à l’horizon « Facteur 4 »

21/02/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le Grenelle de l’environnement  prévoit un renforcement de la réglementation thermique applicable aux constructions neuves et impose un abaissement de 38% des consommations d’énergie sur l’ensemble du parc immobilier d’ici 2020. Ces nouvelles exigences vont naturellement entraîner une évolution des entrepôts et plates-formes logistiques, qui devront respecter le « Facteur 4 » (diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050).

Pour atteindre cet objectif, plusieurs pistes sont envisagées, à la fois au niveau des techniques de construction de bâtiments, avec la conception et la réalisation d’« entrepôts verts » faisant appel à des matériaux nouveaux, aux énergies renouvelables, récupération des eaux pluviales… ; mais aussi avec le développement de l’éco-conception de produits ou la mise en place de pratiques collaboratives : alors que la massification des flux se développe progressivement à l’initiative des chargeurs, permettant une réduction significative des distances parcourues et des émissions de CO², cette optique de développement durable passe également par l’économie d’espace, consécutive au regroupement de plates-formes au sein d’une entreprise ou entre plusieurs sociétés.

Rédacteurs de cet article: Julien Gautier, Raphaël Guinet, Valentin Morgant, Alexis Quinio, Cyndie Thébault et Clément Villon

A lire également

Valora Papiers, la solution de collecte de papiers de bureau du groupe La Poste

La Poste va collecter les papiers de bureau des PME

Le 09/03/2012

Avec Valora, le groupe La Poste souhaite diversifier ses activités en réduisant le volume des papiers de bureau des PME qui ne sont pas recyclés actuellement.

Une vidéo met en valeur les résultats de la charte CO² chez les transporteurs

Le 01/12/2011

A l'occasion de son 66ème congrès annuel, la FNTR a présenté une vidéo sur les résultats démarche d'engagement volontaire des transporteurs en vue de réduire les émissions de CO².

Mobilité décarbonnée : quels impacts pour les emplois et les compétences ?

Le 01/12/2011

Au cours de l’été dernier, des travaux de prospective ont été conduits par le Codespar et la MEIF, afin d’identifier « les impacts de la mobilité décarbonnée sur les emplois et les compétences sur le bassin d’emploi de Rennes à l’horizon 2020 ».