Nouvelle signature pour Fleury Michon.

Le 21 février 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le spécialiste de la charcuterie et des plats cuisinés lance une nouvelle campagne de communication intitulée "Fleury Michon, l'obsession du bon".

La saga "Elle est pas belle la vie ?" de Fleury Michon signée par l'agence BUSINESS il y a 10 ans est finie.

Avec "Fleury Michon, l'obsession du bon", DDB Paris (son nouveau partenaire de communication) a voulu mettre en avant l'authenticité des produits et le soin apporté à leur fabrication. Ainsi Fleury Michon renoue avec ses origines, à savoir une entreprise familiale "à l'inverse d'une multinationale cynique", souligne Grégoire GONNORD, Président de l'entreprise.

Cette nouvelle signature a aussi pour objectif de rassurer le consommateur sur la qualité et la composition des produits.

Depuis le 11 janvier 2011, le 1er spot TV de la marque démontre que la qualité des produits Fleury Michon "ne sera jamais sacrifiée sur l'autel de la rentabilité et des bénéfices". 4 autres spots seront dévoilés au cours de l'année.

                              Fleury

Décryptage

Dans un secteur fortement concurrencé par les MDD (62 % en volume sur l'ensemble de la charcuterie en libre service selon Marketing Book 2010), Fleury Michon souhaite conserver son leadership.

Dans un tel environnement, cette campagne de pub s'appuie sur les éléments de différenciation et de supériorité de la marque, sur l'exigence de qualité de l'entreprise.

En décidant de montrer les hommes et les femmes de Fleury Michon, leur savoir-faire culinaire et leur exigence, la campagne de l'agence DDB Paris rejoint les tendances de fond du secteur agroalimentaire qui surfent sur la proximité, la tradition et la naturalité. En parlant du produit, de sa fabrication, de ses ingrédients, de son origine et en montrant ceux qui le font, Fleury Michon recrée du lien avec ses consommateurs et les rassure sur des valeurs de tradition culinaire chères à notre culture française.

Sources

Les Echos, 31 janvier 2011 – www.ddb.fr – www.stratégies.fr – www.e-marketing.fr

A lire également

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?

Chiche! L'apéro, un nouvel usage pour les légumineuses

Le 05/05/2017

Des légumineuses à l’apéro : la marque Chiche! offre une nouvelle place aux légumineuses. Souvent positionnées sur l’axe santé, les légumineuses ne sont pas synonyme de plaisir. Et pourtant, une start-up incubée par l’Isara de Lyon, mise sur un instant de consommation inattendu et un marketing plutôt fun pour ces légumes secs.

"Touche de"

La Gamme Bonduelle « Touche de » dynamise les usages culinaires au rayon conserve !

Le 18/04/2017

Affichant une stabilité de son CA et un recul en volume, le marché de la conserve, trop souvent associé aux produits de « dépannage » et de « fond de placard » souffre depuis quelques années d’un manque d’innovation et de modernité. La nouvelle gamme Bonduelle « Touche de » réveille ce marché assoupi en réintroduisant du plaisir en cuisine !