Les seniors vus par un designer

Le 21 février 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Frédéric Clermont, designer concepteur, nous présente son métier et son regard sur la conception des produits destinés au marché des seniors.

Le métier de designer

Dirigeant de l’agence Desind basée à Guichen (Ille-et-Vilaine), Frédéric Clermont se définit comme un spécialiste de l’innovation par les usages. Son approche consiste à placer les utilisateurs au centre de sa réflexion, en les situant dans le contexte dans lequel ils évoluent :

- l’environnement d’usage (ex. l’habitat)

- l’environnement global (ex. notion d’intégration paysagère)

- l’ensemble du cycle de vie du produit

- l’ensemble des impacts sociaux (choix des matériaux, ergonomie, mode de conception du produit…) : à partir du moment où l’on commence à penser conception d’un produit il faut penser aussi relations sociales. Les éléments réunis constituent l’innovation produit même s’il ne s’agit pas d’innovation à caractère proprement technique.

Pour bien comprendre comment fonctionne l’utilisateur, Frédéric Clermont privilégie l’étude in situ, à l’aide d’outils audio-visuels : photo, video.

Design industriel, design d’espace et graphisme sont les trois approches qui permettent d’obtenir une vision d’ensemble à l’intérieur de laquelle le produit va s’insérer.

Toutes les données ainsi collectées sont ensuite croisées et donnent lieu à une étude complémentaire des données marketing.

Les seniors et leurs attentes

Compte-tenu de leur âge, de leur histoire et de leur vécu, les seniors ont un rapport à leur environnement profondément ancré dans leur personne et leur façon d’être. Leur relation aux objets, aux formes, aux technologies n’est pas identique à celle des personnes plus jeunes : en effet les seniors sont nés avant l’avènement de la société de consommation dans laquelle nous sommes aujourd’hui immergés. Ainsi les seniors ont une conception de la valeur des produits que n’ont plus les jeunes générations (on retrouve cela dans l'étude Le consommateur français à l’horizon 2030) : pour une personne âgée, on ne jette pas un produit, on en prend soin et on le conserve tant qu’il est en état de fonctionner.

Toutefois les seniors doivent composer avec la société dans laquelle ils vivent, une société et une culture qui valorisent essentiellement la vitesse et la jeunesse : aussi les seniors ont-ils le souci de ne pas paraître vieux trop tôt, par crainte d’être stigmatisés, réduits à leur seul âgé et finalement mis de côté.

Or dans le domaine des TIC on constate une surenchère : toujours plus de technologies, toujours plus de fonctionnalités. Cette surenchère qui pousse à l’acquisition de nouveaux produits n’est pas adaptée aux seniors dont la préoccupation est de ne pas se perdre dans la complexité de l’offre. Pour s’adresser aux seniors il est donc indispensable de leur apporter de la simplicité, mais sans les désigner ostensiblement en tant que seniors.

Autre spécificité des produits TIC : ils sont trop souvent conçus à l’attention d’utilisateurs qui connaissent l’univers des TIC. Or les seniors ont évolué depuis toujours avec le livre, ils en ont intégré la gestuelle. Pour être adopté par les seniors, un produit technologique pourra utiliser précisément cette gestuelle que connaît et maîtrise la personne âgée. Le produit devra s’inscrire dans la logique et le vécu de la personne âgée pour la mettre en confiance. Il s’agit donc de transposer les connaissances et les compétences des seniors dans un produit technologique.

Frédéric Clermont recommande également aux entreprises qui s’intéressent au marché des seniors, de faire preuve de pédagogie et de mettre l’accent sur le conseil et les services. Les personnes âgées savent faire preuve de curiosité, nous dit encore Frédéric Clermont, elles ont envie de comprendre et disposent de temps pour cela. Elles apprécient le fait d’être en relation avec d’autres personnes : le besoin de lien avec leur entourage est très présent. En comparaison les seniors seront moins sensibles à l’aspect graphique dans le design.

On le voit, faire appel à un designer pour concevoir un produit dépasse très largement la réflexion sur la forme et l’apparence de ce produit : le designer favorise l’adaptation optimale du produit à l’utilisateur.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.