Fruits et légumes en sachet : la restauration rapide sera-t-elle suivie par la GMS ?

Le 08 février 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Inciter les enfants à consommer davantage de fruits en les présentant prédécoupés sous un format ludique : une idée qu’exploite Mac Donald pour étoffer son offre en desserts. Mais du côté de la GMS, les linéaires s’enrichissent-ils de nouvelles références ?

Les chaînes de fast-food sont régulièrement mises en cause pour la qualité nutritionnelle de leurs repas. Depuis quelques années, elles intègrent des fruits et légumes et redorent ainsi leur image.

 « Fruits à croquer », « Ananas à croquer », et aujourd’hui « Le Ptit Kiwi », épluché, sur un bâtonnet en bois… Mac Donald maintient ainsi le cap dans son engagement nutritionnel.

L’enseigne communique sur 17 millions de sachets de fruits commercialisés (14 millions de sachets pommes et raisins, le reste pour l’ananas et les tomates cerise) mais ne précise pas sur combien de menus servis…

Au-delà de donner une image « nutritionnellement correcte » à l’enseigne, reste à savoir si cette offre répond à un engouement des consommateurs pour ce type de produits.

Décryptage : Sur le segment des fruits et légumes, le snacking sain a inspiré pléthore d’innovations sur 2010. Mis en avant lors du SIAL, les « végétaux » en sachet font des émules chez nos voisins Européens. Mais ils sont encore peu représentés dans les linéaires Français…

Les positionnements sont pourtant en adéquation avec les tendances actuelles : 

- De la naturalité avant tout ;

- Du nutritionnellement correct avec des produits bruts ou très peu transformés ;

- De la praticité avec des produits « spécial lunchbox », prêts à consommer, en sachets individuels ;

- Côté diversité, une offre en sachets qui s’étoffe : des pommes bien sûr mais aussi des poires, de l’ananas, du melon, des cerises… Et même des légumes comme les mini-poivrons du Néerlandais Tommies ;

- Sans oublier le plaisir avec des cups offrant des fruits à dipper (sauce dans le couvercle).

Est-ce le consommateur français qui reste réfractaire à ce type de produits ou serait-ce le facteur prix qui rend nos distributeurs plus frileux quant à l’élargissement des gammes ?

snackfleg (1)    

snackfleg (2)

Whole Tree Tomatoes, Turumba, 2€55 (455g) - Colombie

 

Red Fruit Delight, Tesco On The Go…, 1€18 (160g) - Royaume-Uni

snackfleg (3)  

 

snackflec(4)

Red Seedless Grapes for Your Lunchbox, Disney Garden,   2€96 (6x100g) - Etats-Unis

   Apples & Caramel, Lunch Buddies (MDD), 1€91 (3x78g)- Etats-Unis

Sources

"McDonald's : le Ptit Kiwi en bâtonnet prêt à consommer", le Manager de l'alimentaire, Décembre 2010.

Mots clés

praticité, fraîcheur

A lire également

Evolution des pratiques de consommation et de distribution de la viande : colloque Animal, viande et société, des liens qui s’effilochent ?

Le 20/12/2016

Les relations entre l’Homme et les animaux d’élevage ont évolué, modifiant les pratiques de consommation et de distribution. Le colloque organisé par le CIV en mai dernier, sur le thème "Animal, viande et société : des liens qui s’effilochent" a permis d'apporter des réponses aux nombreuses questions d’actualités qui impactent la filière viande.

Royaume-Uni : les salades-traiteur prennent de nouveaux airs.

Le 19/12/2016

Pratiques, saines et savoureuses, les salades traiteur continuent de driver l'univers du libre-service. Nombre de marques surfent sur la tendance et l'offre s'enrichit au fil des innovations. Salades en bocal verre pour mettre les ingrédients en valeur ou salades servies sur pain plat, les industriels ne sont pas à court d'idées Outre-Manche…

POUR DE BON : une nouvelle market place alimentaire lancée par Chronopost et Webedia

Le 16/12/2016

Dans un communiqué de presse du 8 décembre 2016, Chronopost et Webedia annoncent le lancement d’une nouvelle place de marché alimentaire, Pour de bon, réservée aux producteurs et artisans français.