Maison & Objet annonce la tendance : l’intensité

Le 18 février 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Tous les six mois, en janvier et septembre, Maison & Objet est le rendez-vous incontournable des professionnels de l’univers de la maison, de la décoration et de l’art de vivre. Formes, couleurs, matières, Maison & Objet annonce les principales tendances qui parcourent notre environnement quotidien.

Au sein de Maison & Objet l’espace "influences", mis en scène cette année par François Bernard, Elisabeth Leriche et Vincent Grégoire était l’un des plus attendus. Membres de l’Observatoire Maison & Objet, les trois experts nous livrent leur vision des tendances les plus actuelles : par leurs mots, par les objets sélectionnés et exposés, ils saisissent et expriment l’air du temps et ils nous en livrent une interprétation. Dans une certaine mesure, ces "chasseurs de tendances" parmi les plus influents annoncent la couleur et créent eux-mêmes la tendance.

Pour nos trois experts, cette année 2011 est placée sous le signe de l’intensité. Chacun à leur manière, François Bernard, Elisabeth Leriche et Vincent Grégoire expriment un désir de rompre avec la morosité ambiante née d’une conjoncture économique déprimée.

"Un-plugged"

Cet espace conçu par François Bernard invite à la sérénité, à la plénitude. Le piano d’Eric Satie accompagne le visiteur en douceur. Dans un monde qui vit à un rythme accéléré, on lâche prise. Dans un univers hyper-connecté, complexe, angoissant, on se débranche pour se poser. Les matières sont naturelles, confortables, les couleurs paisibles. L’heure est à la simplicité, à la proximité, à l’équilibre. Attention, un-plugged n’est pas "ne rien faire", "ne rien créer", "ne rien produire" : selon François Bernard, un-plugged signifie privilégier une forme d’autonomie plutôt qu'utiliser systématiquement les services que la société met à notre disposition, à l’image des mouvements anti-consuméristes ou encore des "locavores" qui choisissent de consommer local. La notion de plaisir est également très présente. Enfin un-plugged préfère le monde virtuel au monde réel, et accorde son mode de vie au cycle naturel des saisons.

"Haute tension"

Imaginé par Elisabeth Leriche, cet univers associe les extrêmes, le feu et la glace, et joue sur l’intensité de nos sensations. On y pénètre en traversant un couloir d’un rouge lumineux, intense, presque éblouissant. Au mur, une matière brute, au relief inégal, couleur rouille. Ici pas de musique, mais un bruit qui évoque le battement du cœur ou un rythme tribal. La salle suivante est plongée dans l’obscurité, quand soudain l’image d’un feu crépitant est projetée sur la paroi. La traversée se poursuit par une salle d’un blanc immaculé, où sont exposés des fauteuils que l’on croirait sculptés dans la glace. On entend le vent qui souffle, on se croirait quelque part entre l’Islande, la Terre de Feu et le Centre Pompidou. On quitte à regret ce véritable parcours sensoriel pour constater que l’on est tout simplement à... Paris-Nord Villepinte. Elisabeth Leriche parle de "reconquête d’une nouvelle matérialité. […] Haute tension questionne ainsi la perception et réhabilite une approche sensible, sensitive et intuitive des choses."

"Hypnotique"

Pour Vincent Grégoire, "il y a du futur dans l’air. […] Nous voilà bien à l’aube d’une nouvelle ère en phase de reformatage radical." L’espace Hypnotique qu’il a conçu pour Maison & Objet - lumières froides, design anguleux, matières synthétiques et rythmes électroniques - évoque l’imaginaire SF version "Star Trek" ou "Guerre des étoiles". "Nous sommes à l’aube d’ouvertures inédites vers de nouvelles dimensions", ajoute Vincent Grégoire. Dans cet univers, le quotidien prend du relief et gagne en intensité, note le directeur du département Art de vivre chez NellyRodi. Une façon de repousser les peurs, les doutes et l’ennui qui imprègnent notre époque. Exit le conformisme et le rationnel, place au rêve, au merveilleux et à la créativité. L’horizon futur est riche de sensations et d’émotions, telle est la vision anticipatrice et sans doute aussi le vœu exprimé par Vincent Grégoire pour les temps à venir.

A travers ces trois parcours stimulants, les visiteurs de Maison & Objet trouveront matière à réflexion pour inscrire leur offre dans les tendances d'aujourd'hui et de demain. Pour les commerçants en particulier, le salon est une invitation à repenser la mise en scène de leur point de vente dans un esprit novateur : solliciter les sensations et les émotions pour mieux surprendre, séduire et donner envie au consommateur de franchir la porte du magasin et d’y revenir.

En complément, à propos de Maison & Objet,voir aussi le blog de Nelly Sitbon vitrines-tendances.com

A lire également

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.