Le terroir : une nouvelle arme de séduction pour Leader Price.

Le 27 janvier 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Leader Price lance en janvier 2011 une nouvelle marque « Sélection de nos régions », avec la caution gustative de Jean Pierre Coffe qui a participé à la recherche des producteurs.

Le rapprochement de Leader Price et de Jean Pierre Coffe s’est effectué il y a 2 ans quand l’enseigne l’a contacté pour l’aider à trouver de bons produits à des prix raisonnables. En janvier 2011, 75 nouvelles références arrivent dans les rayons de Leader Price sous la marque « Sélection de nos régions ».

Leader Price Terroir

Les 4 grandes régions françaises y sont représentées :

  • Sud Est : coppa de Corse, ratatouille de Provence, confiture de figue, ravioles du Dauphiné, lentilles vertes du Puy…
  • Sud Ouest : foie gras de canard, cassoulet de Castelnaudary, bleu des Causses, confiture d’abricots du Roussillon, mini cannelés de Bordeaux
  • Nord Est : saucisse de Morteau, brie de Meaux, spätzle tradition, confiture de mirabelle de Lorraine…
  • Nord Ouest : gâteau breton au pruneau, mogettes de Vendée, crème fraîche d’Isigny, petit Pont l’Evêque, sel de Guérande, rillettes de sardines de Bretagne…et l'Andouille de Guéméné !

Constituée d’une succession de 29 chaudins fermés, déroulés, dégraissés et assainonnés sur un coeur qui ne  doit pas faire plus de 25% de la section de l’andouille, l'Andouille de Guéméné est un des produits charcutier phare en Bretagne dont la fabrication repose sur un savoir faire ancestral. 
Près de chez nous, la fabrication de la Véritable Andouille de Guéméné a été confiée à L'Atelier de L'Argoat pour son savoir faire traditionnel.

Nouvelle imagehttp://www.atelier-argoat.fr/

Décryptage :

Dans les linéaires de tous les circuits de distribution, on assiste à une déferlante de noms faisant références à nos destinations culinaires préférées : les fraises viennent du Périgord, les mirabelles de Lorraine, les abricots du Roussillon, les figues de Provence et les clémentines de Corse…

Le terroir n’en finit pas de faire rêver les consommateurs et, par voie de conséquences, d’inspirer les distributeurs.

Historiquement positionné sur le prix le plus bas, le hard discount a connu des turbulences fortes en 2009 et 2010. Une des explications tient au fait que le consommateur de HD n’est pas fidèle aux enseignes. Il cherche le prix le plus bas et est prêt à changer de magasin s’il trouve mieux ailleurs.

Le hard discount doit donc innover en permanence pour contrer les attaques low cost de la grande distribution qui lance régulièrement des gammes discount. La dernière en date étant celle de Casino « Tous les jours » qui est arrivée en rayon en décembre 2010.

Face à une telle pression, le bas prix ne se suffit plus. Il faut y associer d’autres valeurs et tendances qui répondent aux attentes des consommateurs. Avec les produits du terroir français, Leader Price crée un savant mélange attractif qui devrait plaire.

« Du bon à pas cher ! » dirait Jean Pierre Coffe.

 

A voir aussi :    Dossier. La vague du Terroir et du Local.

Sources

Le manager de l’alimentaire, Janvier et Février 2011
LSA, Janvier 2011
www.coteloisir-news.over-blog.com
www.jeanpierrecoffe.com

A lire également

Tendances culinaires : du vintage dans l’assiette ! Un poireau vinaigrette, une blanquette de veau et un Saint Honoré s’il-vous-plait !

Le 18/04/2018

La tendance néo-conservateur arrive en force dans les assiettes et avec elle le poireau vinaigrette, le céleri rémoulade ou la blanquette de veau, ces plats "canaille" d'autrefois qui n'étaient plus guère en vogue... Dans un monde où les "vraies" valeurs s'étiolent, le vintage dans l’assiette résonne comme un retour aux valeurs fondamentales…

La cuisson en croûte se modernise !

Le 02/03/2018

Connue depuis le Moyen Age, la cuisson en croûte fait l'objet d'un nouvel engouement. De la simple tourte au pâté, les chefs rivalisent de gourmandises pour redorer le blason de ce plat emblématique et technique. Nouveaux usages, nouvelles technologies, les industriels ont un challenge à relever...

Boucherie, fruits et légumes : une segmentation de l'offre de plus en plus poussée.

Le 06/02/2018

Après les labels ou les mentions d'origine, la qualification de l'offre se précise. De la race à viande pour les hachés à la variété du fruit pour les jus, les desserts frais ou les purées, l'exigence accrue de qualification des ingrédients ainsi que la quête de qualité poussent les industriels vers une hyper-segmentation de l'offre.