Le terroir : une nouvelle arme de séduction pour Leader Price.

Le 27 janvier 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Leader Price lance en janvier 2011 une nouvelle marque « Sélection de nos régions », avec la caution gustative de Jean Pierre Coffe qui a participé à la recherche des producteurs.

Le rapprochement de Leader Price et de Jean Pierre Coffe s’est effectué il y a 2 ans quand l’enseigne l’a contacté pour l’aider à trouver de bons produits à des prix raisonnables. En janvier 2011, 75 nouvelles références arrivent dans les rayons de Leader Price sous la marque « Sélection de nos régions ».

Leader Price Terroir

Les 4 grandes régions françaises y sont représentées :

  • Sud Est : coppa de Corse, ratatouille de Provence, confiture de figue, ravioles du Dauphiné, lentilles vertes du Puy…
  • Sud Ouest : foie gras de canard, cassoulet de Castelnaudary, bleu des Causses, confiture d’abricots du Roussillon, mini cannelés de Bordeaux
  • Nord Est : saucisse de Morteau, brie de Meaux, spätzle tradition, confiture de mirabelle de Lorraine…
  • Nord Ouest : gâteau breton au pruneau, mogettes de Vendée, crème fraîche d’Isigny, petit Pont l’Evêque, sel de Guérande, rillettes de sardines de Bretagne…et l'Andouille de Guéméné !

Constituée d’une succession de 29 chaudins fermés, déroulés, dégraissés et assainonnés sur un coeur qui ne  doit pas faire plus de 25% de la section de l’andouille, l'Andouille de Guéméné est un des produits charcutier phare en Bretagne dont la fabrication repose sur un savoir faire ancestral. 
Près de chez nous, la fabrication de la Véritable Andouille de Guéméné a été confiée à L'Atelier de L'Argoat pour son savoir faire traditionnel.

Nouvelle imagehttp://www.atelier-argoat.fr/

Décryptage :

Dans les linéaires de tous les circuits de distribution, on assiste à une déferlante de noms faisant références à nos destinations culinaires préférées : les fraises viennent du Périgord, les mirabelles de Lorraine, les abricots du Roussillon, les figues de Provence et les clémentines de Corse…

Le terroir n’en finit pas de faire rêver les consommateurs et, par voie de conséquences, d’inspirer les distributeurs.

Historiquement positionné sur le prix le plus bas, le hard discount a connu des turbulences fortes en 2009 et 2010. Une des explications tient au fait que le consommateur de HD n’est pas fidèle aux enseignes. Il cherche le prix le plus bas et est prêt à changer de magasin s’il trouve mieux ailleurs.

Le hard discount doit donc innover en permanence pour contrer les attaques low cost de la grande distribution qui lance régulièrement des gammes discount. La dernière en date étant celle de Casino « Tous les jours » qui est arrivée en rayon en décembre 2010.

Face à une telle pression, le bas prix ne se suffit plus. Il faut y associer d’autres valeurs et tendances qui répondent aux attentes des consommateurs. Avec les produits du terroir français, Leader Price crée un savant mélange attractif qui devrait plaire.

« Du bon à pas cher ! » dirait Jean Pierre Coffe.

 

A voir aussi :    Dossier. La vague du Terroir et du Local.

Sources

Le manager de l’alimentaire, Janvier et Février 2011
LSA, Janvier 2011
www.coteloisir-news.over-blog.com
www.jeanpierrecoffe.com

A lire également

Boisson "anti-énergétique" : le design inspirant de la boisson relaxante Slow Down

Le 15/01/2018

Le temps n’a jamais été une denrée si rare et si précieuse. Le design packaging de la boisson “anti-énergétique” SLOW-DOWN affiche un couple produit/pack percutant, des marqueurs forts d’un retour à une "slow-attitude" pour renforcer un positionnement "No-Stress"…



Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.