Une vidéo pour réduire ses émissions de CO²

27/01/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

244 entreprises de transport routier, représentant au total 51 319 chauffeurs et 47 569 véhicules, ont signé, au 18 janvier dernier, la charte d’engagement volontaire de réduction des émissions de CO². Les estimations de réductions dans ces entreprises, à l’issue des 3 ans que durent les plans d’actions dans cette démarche, portent respectivement sur 278 897 tonnes de CO² et 94 ,4 millions de litre de gazole.

 Ces chiffres éloquents parlent d’eux-mêmes, mais peut-être pas à tous. C’est la raison pour laquelle la FNTR a décidé de tourner une vidéo de 13 minutes, et de la mettre sur son site internet. Cette série de 7 mini films expliquent tout d’abord le pourquoi de la charte CO², puis présentent successivement divers leviers d’actions permettant d’atteindre cet objectif global : l’amélioration technique des véhicules, des carburants et lubrifiants performants, la formation à l’éco-conduite, l’optimisation des flux, l’équation économie + écologie; enfin, le dernier film évoque l’avenir de la charte CO². A regarder sans modération !

Sources

Fédération Nationale des Transports Routiers

Auteur François Leblond, CCI Rennes

A lire également

Valora Papiers, la solution de collecte de papiers de bureau du groupe La Poste

La Poste va collecter les papiers de bureau des PME

Le 09/03/2012

Avec Valora, le groupe La Poste souhaite diversifier ses activités en réduisant le volume des papiers de bureau des PME qui ne sont pas recyclés actuellement.

Une vidéo met en valeur les résultats de la charte CO² chez les transporteurs

Le 01/12/2011

A l'occasion de son 66ème congrès annuel, la FNTR a présenté une vidéo sur les résultats démarche d'engagement volontaire des transporteurs en vue de réduire les émissions de CO².

Mobilité décarbonnée : quels impacts pour les emplois et les compétences ?

Le 01/12/2011

Au cours de l’été dernier, des travaux de prospective ont été conduits par le Codespar et la MEIF, afin d’identifier « les impacts de la mobilité décarbonnée sur les emplois et les compétences sur le bassin d’emploi de Rennes à l’horizon 2020 ».