Les poids lourds de 44 tonnes autorisés à circuler en France

19/01/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Les poids lourds de 44 tonnes autorisés à circuler en France

Limitée jusqu’à présent à quelques activités bien définies (desserte de plates-formes de transport combiné et de ports dans un rayon de 100 kms, récolte de betteraves ou de pommes de terre), la circulation des poids lourds de 44 tonnes vient d’être autorisée sur toutes les routes de France par décret paru au JO du 18 janvier dernier. Son application est immédiate pour le transport de produits agricoles et alimentaires, « afin de renforcer la compétitivité de notre agriculture et de réduire l’impact de ces filières sur l’environnement ». Elle le sera pour les autres produits « à la date de mise en application de l’éco-redevance poids lourds ».

Afin de préserver les infrastructures routières, le texte prévoit également une obligation progressive d’équipement des poids lourds d’un 6ème essieu, pour les transports au-delà de 40 tonnes, à partir de 2014 pour les véhicules neufs et de 2019 pour tous les véhicules. A compter de cette date, seuls les poids lourds à six essieux seront autorisés à circuler avec un poids supérieur à 44 tonnes.

Longtemps réclamée par les syndicats de transporteurs routiers et d’autres acteurs économiques (Ouest Logistique et Cluster West notamment pour l’Ouest de la France), cette mesure devrait théoriquement permettre d’augmenter de 15% la charge utile des véhicules, d’économiser ainsi environ 1 trajet sur 6, de diminuer la consommation de carburant ainsi que l’émission de CO², et ce malgré les 4 tonnes supplémentaires. Le CNR estime que les entreprises de transport routier devraient ainsi obtenir des gains de productivité de l’ordre de 10% (calcul effectué pour des véhicules à 5 essieux). Cette nouvelle réglementation devrait rétablir une certaine équité au plan européen, puisque les législations de 11 pays autorisent déjà des tonnages supérieurs aux 44 tonnes. Mais sans doute se traduire vers un report de l'ordre de 10% du mode ferroviaire vers le mode routier. 

Attention: il est important de noter qie cette nouvelle réglementation ne s'applique qu'aux véhicules homologués pour 44 tonnes, et pas aux tautliners, qui représentent une part non négligeable du parc national.

Sources

Ministère de l'Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, CNR, Les Echos, Ouest Logistique

Auteur François Leblond, CCI Rennes

A lire également

Valora Papiers, la solution de collecte de papiers de bureau du groupe La Poste

La Poste va collecter les papiers de bureau des PME

Le 09/03/2012

Avec Valora, le groupe La Poste souhaite diversifier ses activités en réduisant le volume des papiers de bureau des PME qui ne sont pas recyclés actuellement.

Une vidéo met en valeur les résultats de la charte CO² chez les transporteurs

Le 01/12/2011

A l'occasion de son 66ème congrès annuel, la FNTR a présenté une vidéo sur les résultats démarche d'engagement volontaire des transporteurs en vue de réduire les émissions de CO².

Mobilité décarbonnée : quels impacts pour les emplois et les compétences ?

Le 01/12/2011

Au cours de l’été dernier, des travaux de prospective ont été conduits par le Codespar et la MEIF, afin d’identifier « les impacts de la mobilité décarbonnée sur les emplois et les compétences sur le bassin d’emploi de Rennes à l’horizon 2020 ».