Pollution atmosphérique : 6 villes retenues pour tester la limitation de circulation

18/01/2011 (modifié le 18 janv. 2011)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La création de ZAPA (Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air) est une des actions prévues dans la loi Grenelle II. La qualité de l’air dans certaines zones urbaines françaises, particulièrement polluées, est un vrai enjeu de santé public. Pour ces français exposés à un taux élevé de particules fines (essentiellement des oxydes d’azote), l’espérance de vie diminue de 9 mois. Cette exposition serait à l’origine de 40 000 décès en France chaque année.

Le ministère de l’Ecologie et l’Ademe ont retenu, début décembre 2010, 6 zones urbaines pouvant mettre en place (voir communiqué de presse), à titre d’expérimentation, des actions visant à réduire la pollution de l’air (les ZAPA) : Grand Lyon, Grenoble-Alpes Métropole, Clermont Communauté, Pays d’Aix, Plaine Commune (qui rassemble Aubervilliers, Epinay-sur-Seine, L'Ile-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Stains et Villetaneuse) et la ville de Paris.

La mesure phare attendue sera de limiter, voir d’interdire sur ces zones, l’accès aux véhicules ou uniquement aux véhicules les plus polluants. Les premières expérimentations devraient débuter fin 2011. Durant toute cette année, l’Ademe pilotera un groupe d’échanges entre les différentes agglomérations, afin de coordonner les actions et favoriser les échanges entre les plateformes de tests. L’idée est de pouvoir partager les résultats sur un plan national.
D’autres communes de plus de 100 000 habitants pouvaient déposer des dossiers de candidatures jusqu’à fin décembre 2010.

Les 6 premiers dossiers retenus ont proposé les dispositifs suivants :

  • Interdire l’accès des ZAPA aux véhicules les plus polluants (poids lourds, véhicules utilitaires légers, certains véhicules légers et même 2 roues).
  • Incitations à l’achat de véhicules moins polluants.
  • Affectation de plus de voiries destinés aux modes de transport les moins polluants (vélo, covoiturage, transport en commun…).
  • Optimisation des livraisons de marchandises.
  • Amélioration du parc des appareils de chauffage au bois (les appareils anciens émettent des suies, facteur important du réchauffement climatique et d'émission de particules…).

En Europe c’est déjà 160 villes qui ont adopté des règlements visant à limiter la circulation en ville.

Y aura-t-il encore des voitures sur les routes après la disparition du pétrole ? Question à laquelle aucune personne du groupe d'échange n'oserait actuellement répondre. Par contre, la réduction de la circulation en ville est déjà une réalité. Avec un niveau de congestion et de pollution en centre ville difficile à supporter, des réglementations de plus en plus contraignantes et un coût élevé du carburant, les ingrédients sont réunis pour faire évoluer nos pratiques de mobilité, en particulier dans les zones urbaines. Les Zapa ouvrent la voie d'expérimentations de nouvelles pratiques et solutions de mobilité de personnes et de marchandises dans les centres villes.

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 13/10/17

Le 13/10/2017

Véhicules électrique - Renault - Pollution - Paris - Recharge électrique - Bus électrique - Hydrogène

Concours Crisalide Numérique : les mobilités bien représentées !

Le 13/10/2017

Le concours Crisalide Numérique a pour objectif d’identifier des entreprises bretonnes qui ont su se développer ou se différencier en intégrant des usages innovants du numérique dans leur organisation et sur leurs marchés; et de valoriser ces usages exemplaires auprès des entreprises bretonnes et des acteurs du territoire.

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 06/10/17

Le 06/10/2017

Ville - Voiture autonome - Batterie - Métaux - Aval automobile - Bornes de recharge - VTC - Avion électrique