Restauration rapide : la restauration traiteur se met au drive.

Le 18 janvier 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Ce restaurant propose des plats du jour réalisés par une entreprise traiteur, à emporter sur un modèle de distribution en drive.

Un nouveau restaurant drive vient d’ouvrir en Haute Marne (52). Il est à l’initiative d’un chef d’entreprise, Pascal Nicard, déjà propriétaire d’une affaire de restauration et de traiteur à Chaumont.

En découvrant un ancien garage dont le local couvre 800 m² sur la route de Langres, il décide d’y implanter une nouvelle affaire de restauration traiteur. Entièrement  équipé d’un matériel de production technologique à la pointe, cette nouvelle activité traiteur  peut ainsi s’adapter à des demandes très variées (de 12 à 700 couverts).

Cet ancien garage dispose aussi d’un parking de 1500 m². L’idée germe alors d’optimiser cet espace, bien placé sur une route fréquentée, en drive et d’y proposer les plats issus de l’activité traiteur.

Deux formules sont proposées :

  • la 'drive express' comprenant un plat du jour et dessert à 10 euros,
  • la 'pasta box', avec une variété de pâtes et une sauce différente chaque jour  à 5 euros.

Les clients peuvent commander avant de venir de 8h à 11h30 et le service se fait de 11h30 à 14h du lundi au vendredi. Le succès est là après deux mois d’ouverture avec 140 couverts par jour tant pour la restauration du midi que pour le soir, certaines clientes venant chercher une formule pour éviter de cuisiner le soir.

drive

Décryptage :

Le drive était jusque là réservé à la restauration rapide historique version US (Mac Do) et à tous leurs suiveurs. En proposant une formule plat du jour + dessert en drive, le concept fait tomber les barrières entre un modèle « importé » et une restauration plus classique à la française.  

Ce mélange de cultures répond à une double attente qui tient autant à un besoin d’identification culturelle qu’à une évolution des styles de vie et des contraintes organisationnelles modernes.

Si tous les types de restauration et de simplification des repas existent dans les grandes villes, cette formule drive offre à des consommateurs moins urbains une possibilité de profiter, eux aussi, de plus de praticité dans l’organisation de leurs tâches quotidiennes tout en privilégiant une alimentation plus traditionnelle.

Sources

« En route pour le gastro à emporter », Hôtellerie Restauration, Décembre 2010.

A lire également

La tendance "Hygge" version restauration collective

Le 04/04/2018

Lors de la 6ème édition de Cantina, convention de la restauration collective, la société IBOOZT est intervenue sur le mouvement Hygge, qui permettrait de concilier la qualité de l’alimentation avec le bien-être personnel et l'efficacité professionnelle. Au Danemark, la restauration collective est passée à ce modèle...

Le kasha surfe sur la tendance sans gluten, en restauration et bientôt en GMS.

Le 30/03/2018

La tendance est à la découverte de nouveaux ingrédients qui s'immisceraient dans nos plats traditionnels pour y apporter une touche "healthy". Le sarrasin peut par exemple se prévaloir de nombreux bienfaits santé. Place aujourd'hui au kasha qui inspire à la fois des nouveaux concepts de crêperies mais également l'innovation industrielle.

La restauration, initiatrice des tendances en GMS. Quid de l'offre végétale ?

Le 14/02/2018

La restauration impulserait-elle les tendances à venir ? Et bien oui !
L'offre en GMS se flexitarise de plus en plus, à en voir toutes les innovations végétales.
Tendance loin d’être nouvelle, puisque nos grands chefs l'avaient prédite depuis longtemps...