Après les graines et légumes oubliés… les abats oubliés.

Le 17 janvier 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La société Elivia s’appuie sur sa marque Tendre et Plus pour développer l’assortiment en boucherie LS.

Dans un rayon peu marketé, les industriels tentent d’animer les linéaires grâce à de nouveaux produits différenciants.

Tendre et Plus se positionne sur des segments peu explorés par les grandes marques. Après le lancement des produits demi-sel micro-ondables début 2010, la société s’intéresse aux abats « en voie de dé-consommation » comme la langue, la tête ou les joues. Abats de veau, bœuf, agneau ou porc se déclinent en mono ou muli-portions, micro-ondables, entièrement préparées ou pré-cuisinées. La marque Tendre et Plus s’affiche comme un gage de qualité et de fraîcheur aux yeux des consommateurs.

Décryptage : Les Français sont attachés à leur gastronomie, aux recettes traditionnelles. Mais par manque de temps et de savoir-faire culinaire, ils délaissent certains produits carnés, notamment les abats.

C’est en revisitant d’anciennes recettes qu’Elivia tente d’élargir sa cible. Pour ce faire l’entreprise surfe sur les tendances de consommations que sont la praticité, le plaisir, la nostalgie et l’authenticité. L’idée est donc de rajeunir l’image de ces produits avec des packagings au design moderne, des conseils de préparation, des produits précuits, micro-ondables, pelés, découpés… Les principaux freins d’achat sont ainsi levés, les abats peuvent se réinviter à la table des apprentis cuisiniers.

Sources

"Tendre et Plus se déploie au LS", FaireSavoirFaire, novembre-décembre 2010.

A lire également

Nouveaux instants de consommation : y’aura-t-il du cochon à Noël ?

Le 05/12/2017

Créée en 1954 à Mordelles en Bretagne, la charcuterie Brient lance un jambon de Noël avec un sachet d’épices. Alors qu’il était considéré comme un met d’exception à l’époque de l’empire romain, servir du cochon pour les grandes occasions était passé de mode ! Une initiative qui fait remonter le temps et décloisonne le jambon du quotidien...

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.

La Donut Mania

Le 12/09/2017

Populaire aux États-Unis depuis les années 1950, le Donut semble conquérir le marché européen. Véritable sujet d'innovation culinaire, le donut se décline sous toutes les coutures : de la pâtisserie fluorescente aux steaks hachés, exit la platitude, place à la rondeur et à l'éclat !