Rutabaga : un bistrot moderne aux accents du terroir.

Le 14 janvier 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Tradition et modernité pour ce nouveau concept qui propose des recettes traditionnelles revisitées pour une utilisation en restauration rapide.

Implanté dans le 2ème arrondissement de Paris, Rutabaga est un concept de restauration rapide axé sur le produit traditionnel et du terroir.

  • 400 000 € d’investissement
  • 50 places assises
  • Prix moyen de 9 €
  • 150 tickets par jour en moyenne
  • CA espéré de 500 000 €
  • Petit déjeuner, déjeuner, goûter, diner

Concernant la décoration, tous les éléments du bistrot sont présents : petites tables carrées en bois, parquet, banquettes, ardoises, table à condiments, carte de France, grand comptoir, tireuse à vin sous azote, trancheuse, percolateur. Les codes sont traditionnels mais modernisés par des couleurs vives et des dessins humoristiques.

La cuisine est inspirée des régions de France avec une offre de sandwichs, de croque-monsieur, de salades, de plats chauds et de clafoutis revisités. Dénommés les clafoubagas, ils sont composés d’ingrédients traditionnels tels que les jambons et fromages de pays et toutes sortes de légumes et sont proposés à la vente entre 6,20 et 7,50 €

En plus du restaurant, Rutabaga propose la vente de ses charcuteries et fromages au poids et la coupe, rejoignant un concept d’épicerie fine.

Les plats peuvent être dégustés sur place, emportés ou livrés au bureau ou à domicile grâce à un triporteur.

            Rutabaga 
1                   Rutabaga 
2

Décryptage :

La restauration rapide ne cesse de se renouveler. Après la vague américaine et ses burgers, les influences successives des cuisines d’ailleurs – kebabs, sushis, pasta, baggels…- voici du neuf avec de l’ancien. Encore fallait-il y penser !

Rien que par son nom, ce restaurant affiche son parti pris. Le rutabaga est un de ces légumes oubliés qui reviennent à la mode, portés par une impression vaguement nostalgique que toutes les nourritures d’antan étaient meilleures pour la santé.

La vague du terroir souffle sur toute l’industrie agroalimentaire. Plutôt associé à la cuisine traditionnelle, le terroir implique souvent dans l’esprit du consommateur une cuisine travaillée, qui mijote, qui prend du temps. L’originalité de ce concept tient à allier tradition et rapidité : la promesse du bon associée aux contraintes de la vie moderne.

Preuve de son positionnement tendance, Rutabaga est nominé aux Palmes de la Restauration du Leaders Club. Résultat le 21 février 2011 à Deauville.

Sources

BRA Tendances Restauration, novembre 2010 et Néorestauration, décembre 2010.

A lire également

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.

Restaurant numérique : guide pratique pour la transformation digitale de la RHD

Le 07/02/2017

La DGE (Direction générale des entreprises) et l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) proposent aux restaurateurs un guide pratique sur les bonnes pratiques du numérique appliquées à leur métier.

Fuumi : concept dédié au sushi-burrito…

Le 18/01/2017

Nouveau concept qui marie culture japonaise et mexicaine, Fuumi propose des burrito façon wrap garnis d’ingrédient empruntés à la culture japonaise, mais pas que… Mélange de saveurs pour une restauration rapide saine.