Bilan à mi-parcours sur le Plan Ecotech 2012

09/01/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

La troisième réunion du COSEI (Comité d'orientation stratégique du développement des éco-activités) a été l'occasion de faire le point sur le plan Ecotech 2012.

Ce plan a été mis en oeuvre sur 2009-2010 et les 6 actions prioritaires ont été réalisées, à savoir :

  • Sélection effective de 50 projets de recherche et développement portant sur les technologies de prévention, de mesure et de lutte contre les pollutions locales, dans le cadre de l'appel à projet éco-industries. Cet appel à projets commun est également  coordonné avec le nouveau programme Ecotech de l'Agence nationale de la recherche.
  • L'ouverture d'une fenêtre de labellisation pour un ou des pôles de compétitivité Ecotech.
  • L'engagement de 60 millions d'euros par France Investissement.
  • Réalisation de 2 programmes de contrôle des normes environnementales par la DGCCRF sur les émissions de CO2 des véhicules et les émissions composés organiques voltatils dans les revêtements de sol.
  • La consolidation du référentiel statistique des éco-activités aux niveau national et européen.
  • L'appel à candidatures pour le prix de la croissance verte numérique.

Ce plan a été lancé " pour établir les contours d'un partenariat public-privé avec pour objectif d'assurer le développement du secteur des éco-industries qui joueront un rôle moteur dans l'émergence de la croissance verte".

 

Sources

Portail du gouvernement

Auteur Isabelle Heuzé, CCI Rennes

A lire également

La dynamique du déchet comme ressource : AMI recyclage et valorisation des déchets

Le 31/01/2014

L'AMI recyclage et valorisation des déchets est ouvert jusqu'au 16 janvier 2015
Quelques précisions sur les projets attendus.

Crisalide Eco-activités 2014 : candidatez !

Le 29/01/2014

Candidatez jusqu'au 14 février 2014 (dernier délai)

En quoi le capital naturel est-il une composante avérée de la stratégie des entreprises ?

Le 18/10/2013

Les entreprises interagissent au quotidien avec le capital naturel, que ce soit en amont de la chaîne de valeur, avec les fournisseurs ou en aval avec leurs clients. Comment prendre en compte ce capital dans la stratégie de l'entreprise ?