Une voiture électrique élue voiture de l'année 2011 !

07/01/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En lice parmi une trentaine d'autres véhicules tels que la Citroën DS3, l'Alfa Romeo Guilietta, l'Opel Meriva, c'est bel et bien un véhicule électrique, la Nissan Leaf, qui remporte le prix de la voiture de l'année 2011.

C'est un prix international remis sur de nombreux critères comme le design, le confort, la sécurité, les performances, les fonctionnalités, le respect de l'environnement, la satisfaction du conducteur, le prix etc. Le jury est européen et est composé de journalistes automobiles reconnus. Les voitures sélectionnées pour ce prix sont commercialisées au maximum dans les douze mois qui ont précédé le début de l'élection.

La compétition a été très serrée mais la Leaf n'a pas eu à rougir face à ses concurrentes thermiques puisqu'elle est dispose en série notamment d'un système de freinage à récupération d'énergie, d'une climatisation automatique et anticipée de la voiture, d'un système de navigation par satellite, d'une caméra de recul et un système télématique et informatique embarqué qui procure toutes les informations nécessaires et spécifiques à ce véhicule électrique.

De plus, des applications de connectivité innovantes équiperont également le véhicule et permettront à l'utilisateur de régler lui-même les différentes fonctions de charge afin de connaître à tout moment l'état de recharge de la batterie et sa capacité résiduelle, de même que de chauffer ou refroidir son habitacle à distance via un téléphone portable ou un ordinateur.

La seule option proposée par Nissan est le panneau solaire sur le spoiler arrière afin de recharger la batterie 12 volts servant à alimenter les accessoires de la voiture.

Véritable voiture familiale et complète, la Leaf a donc su remporter les faveurs du jury malgré, selon la Tribune, une différence entre les journalistes du Nord de l'Europe, très favorables à la Nissan, et les jurés italiens et espagnols, plus réservés à cause de son prix (30 000€ bonus gouvernemental déduit) et de son autonomie limitée.

 

A lire également

2017 : Le GNV, Gaz Naturel pour Véhicules, passe la première !

Le 19/01/2018

2017 a vu de belles annonces. Nombres de signaux démontrent un engouement des entreprises et transporteurs pour la solution GNV, Gaz Naturel pour Véhicules. La structuration de cette filière progresse en France. Petite rétrospective.

L'électrique gagnerait haut la main l'analyse en cycle de vie face au thermique

Le 14/11/2017

Les prises de positions dans plusieurs régions du monde contre le thermique et pour l'électrique ravivent les interrogations sur la pertinence d'un choix électrique et notamment sur la réalité de son avantage environnemental. La revue des études de cycle de vie réalisées par un universitaire belge apporte un éclairage à considérer.

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.